Comment télécharger un navigateur dans un PC qui n'a pas de navigateur ? Microsoft esquive le problème en répondant que c'est désormais au constructeur de l'ordinateur d'incorporer un navigateur avant la mise en vente. © DR

Tech

Windows 7 livré sans Internet Explorer ?

ActualitéClassé sous :Internet , informatique , Microsoft

-

Un Windows 7 « E », vendu uniquement en Europe, qui n'aurait pas de navigateur. Voilà la proposition de Microsoft face à la Commission européenne qui entend briser le monopole de fait dont l'éditeur américain dispose pour son Internet Explorer grâce à Windows préinstallé sur la quasi totalité des PC. Une solution qui soulève autant de problèmes qu'elle en résout.

L'éditeur américain de logiciels Microsoft a fait savoir jeudi 11 juin que son prochain système d'exploitation Windows 7 sera livré en Europe sans Internet Explorer. Cette démarche vise à répondre aux exigences de la Commission européenne qui enquête depuis le début de l'année pour savoir si l'association de Windows et de son navigateur intégré ne va pas à l'encontre des règles communautaires sur l'abus de position dominante.

« Etant donné la procédure judiciaire en cours, nous avons décidé qu'au lieu d'inclure Internet Explorer dans Windows 7 en Europe, nous l'offrirons séparément et sur une base d'utilisation simplifiée pour les fabricants et les utilisateurs », a expliqué sur un blog officiel Dave Heiner, un responsable juridique de la firme américaine.

Plutôt plusieurs navigateurs qu'aucun

En réaction à cette annonce, la Commission européenne a toutefois indiqué dans un communiqué qu'elle devait bientôt décider dans le cadre d'une enquête antitrust si Microsoft a agi de manière abusive en intégrant systématiquement depuis 1996 Internet Explorer à son système d'exploitation Windows. Si c'était le cas, Bruxelles estime que la solution à appliquer par Microsoft serait de proposer un choix de différents navigateurs aux consommateurs, plutôt que de livrer Windows sans aucun logiciel pour aller sur Internet.

Dans une déclaration de griefs transmise en janvier dernier au géant américain, la Commission européenne avait estimé que la vente liée d'Internet Explorer avec Windows portait « préjudice à la concurrence entre les navigateurs Web », en plus de compromettre « l'innovation en matière de produits » et le choix des consommateurs.

Windows, qui équipe environ 9 PC sur 10 dans le monde, permet à Internet Explorer de s'adjuger la première place sur le marché des navigateurs Web, loin devant ses concurrents, comme le navigateur libre Firefox édité par la fondation Mozilla, Opera ou encore Chrome (Google).

Windows 7, qui remplacera l'impopulaire Vista, doit être lancé par Microsoft le 22 octobre dans le monde entier.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi