Vue d'artiste de la capsule Crew Dragon de SpaceX. © SpaceX
Sciences

Soyouz vs Crew Dragon : Space Adventures reste fidèle aux capsules russes

ActualitéClassé sous :tourisme spatial , SpaceX , Space Adventures

La société américaine Space Adventures a décidé d'abandonner, pour l'instant, la commercialisation de vols touristiques à bord du Crew Dragon de SpaceX. Space Adventures, qui s'est notamment fait connaître du grand public en commercialisant des vols à bord des capsules Soyouz, se prépare à de nouveaux vols touristiques. Après une interruption due au retrait des navettes, le tourisme spatial sera de retour à bord des capsules russes dès ce 8 décembre. En 2023, une sortie dans l'espace pourrait même être réalisée par un touriste !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’amarrage d’un Soyouz à l’ISS en time-lapse  Au cours de cette vidéo, on peut voir les quinze dernières minutes de la procédure d’amarrage d’un Soyouz à l’ISS. Bien que les images soient passées en accéléré, on peut apprécier le rassemblement de la capsule et de la Station à une vitesse d’environ 27.000 km/h, en orbite autour de la Terre. 

Space Adventures ne commercialisera pas le Crew Dragon de SpaceX pour des vols touristiques bien que l'entreprise ne s'interdise pas de le faire dans un avenir plus ou moins lointain. La mission touristique annoncée en février 2020 et qui devait avoir lieu au cours du premier semestre 2022 n'est donc plus d'actualité. Elle a été abandonnée, faute de candidats. Tom Shelley, président de Space Adventures, l'a confirmé à l'Agence France-presse (AFP) lors d'une visite à Moscou : « en fin de compte, notre réservation avec SpaceX a expiré et ce n'est pas une mission que nous allons commercialiser dans un avenir immédiat ».

Comme le précise à SpaceNews Stacey Tearne, porte-parole de l'entreprise : « La mission a été commercialisée auprès d'un grand nombre de nos clients potentiels, mais en fin de compte, la combinaison de prix, de timing et d'expérience n'était pas correcte à ce moment-là et notre contrat avec SpaceX a expiré. »

L’utilité d’un intermédiaire fait débat

Des explications certes convaincantes mais qui surprennent vu le réel intérêt pour ce type de voyages orbitaux. Et si tout simplement SpaceX ne souhaitait plus recourir à un intermédiaire pour commercialiser ses vols touristiques à bord de ses capsules ? En effet, il faut savoir que Jared Issacman a traité directement avec SpaceX et Elon Musk pour organiser « sa » mission Inspiration4. Et puis, si vous êtes capable de payer plusieurs millions de dollars un vol touristique dans l'espace, pourquoi s'encombrer d'un intermédiaire qui forcément prendra sa commission alors qu'un simple coup de fil à Elon Musk suffit pour organiser votre vol ? Affaire à suivre.

Cela dit, Space adventures a toute son utilité pour commercialiser des vols à bord des capsules Soyouz. Certes les engins sont moins futuristes que les Crew Dragon de SpaceX pilotés à distance, mais le charme historique de la conquête spatiale prend tout son sens lorsqu'on est à bord des vaisseaux russes avec leur cockpit d'époque et leur volume exigu.

Yusaku Maezawa et Yozo Hirano, les deux prochains touristes de l'espace à rejoindre la Station spatiale à bord d'une capsule Soyouz commercialisée par Space Adventures. © Roscosmos

La société qui a commercialisé plusieurs vols touristiques à bord de la Station spatiale internationale  au début des années 2000 a dû suspendre cette activité en 2009 en raison d'un manque de places à bord des Soyouz lorsque cet engin spatial est devenu le moyen exclusif d'accéder à la Station spatiale après le retrait des navettes (juillet 2011). Avec la mise en service du Crew Dragon de SpaceX, il est de nouveau possible de commercialiser des places à bord des capsules Soyouz qui se rendent à la Station spatiale.

Un touriste sortira-t-il dans l’espace ?

Ainsi, après le vol de l'actrice Yulia Peresild et Klim Shipenko, le réalisateur du film « The Challenge » (Soyouz MS19, non commercialisé par Space Adventures), le prochain lancement d'un Soyouz embarquera deux touristes de Space Adventures. Il s'agit du milliardaire japonais Yusaku Maezawa et son assistant de production, Yozo Hirano, ainsi que l'astronaute professionnel Alexander Misurkin qui pilotera la capsule. Le décollage est prévu le 8 décembre pour une mission de 12 jours.

Pour 2023, Space Adventures prépare un vol touristique toujours à destination de la Station spatiale internationale mais avec une option inédite : une sortie dans l'espace depuis le complexe orbital ! Pour l'heure, aucun nom de client potentiel n'a été dévoilé.

Pour en savoir plus

Tourisme spatial : les places à bord de Crew Dragon de SpaceX sont en vente !

Article de Rémy Decourt publié le 23/04/2020

Quand Virgin Galactic et Blue Origin promettent des vols à une altitude de 100 kilomètres, ce qui s'apparente plus à des vols suborbitaux que spatiaux, SpaceX prévoit de faire voler quatre touristes spatiaux à une altitude record et les envoyer au-delà de la Station spatiale internationale, à plus de 400 kilomètres de la Terre. Ils voyageront à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX lors d'un vol inédit commercialisé par Space Adventures.

Space Adventures et SpaceX ont conclu un accord qui permet au tour-opérateur spécialisé dans le tourisme spatial de commercialiser le système de lancement habité de SpaceX, constitué du lanceur Falcon 9 et de la capsule Crew Dragon, auprès d'un public fortuné pour des vols spatiaux autour de la Terre.

Space Adventures qui par le passé a déjà organisé huit séjours touristiques à bord de la Station spatiale internationale, entre 2001 et 2009, prévoit de commercialiser un vol habité pour quatre personnes au-delà de l'orbite de la Station spatiale internationale (environ 410 kilomètres). L'idée est de battre le record mondial d'altitude pour des vols spatiaux privés et de voir la planète Terre comme personne ne l'a fait depuis le programme Gemini de la Nasa, précurseur des missions Apollo.

Ni SpaceX ni Space Adventures n'ont souhaité communiquer sur l'altitude visée et le prix du billet, qui devrait se chiffrer en millions de dollars. Faut-il comprendre que Space Adventures viserait l'orbite record de Gemini 11, qui en septembre 1966 a atteint l'altitude record de 1.373 kilomètres ou plutôt les 763 kilomètres de Gemini (juillet 1966) ?

La capsule Crew Dragon qui sera utilisée pour le premier vol habité de SpaceX. © Nasa

Tourisme lunaire

Ce n'est pas la première fois que SpaceX se lance dans le tourisme spatial. En 2017, la société d'Elon Musk avait annoncé avoir trouvé un accord pour envoyer deux personnes autour de la Lune en 2018 ! L'identité de ces deux personnes n'avait pas été dévoilée. Plus récemment, en septembre 2018, SpaceX et Elon Musk avaient fait le buzz en annonçant avoir signé avec un autre client, le collectionneur d'art contemporain Yusaku Maezawa, pour un vol touristique autour de la Lune à bord du Starship en 2023 ! Six ou huit autres artistes seront également du voyage, invités par Maezawa.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !