C'était annoncé et, sans surprise, c'est bien arrivé. Ce jeudi 8 décembre 2022, la Lune a caché la planète Mars à notre vue pendant près d'une heure. Quelques images pour ceux qui ont raté l'événement. Ou pour ceux qui ne se lasse pas du spectacle.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une éclipse partielle du Soleil vue de Mars ! Le 2 avril, le rover Perseverance a été témoin d'une éclipse du Soleil par Phobos, une des deunull

Ce jeudi 8 décembre 2022 au petit matin, un phénomène rare s'est produit dans notre ciel. La LuneLune est passée devant Mars. Elle a occulté la Planète rouge pendant près d'une heure. Pendant ce temps, notre SoleilSoleil, la Terre, la Lune et Mars étaient parfaitement alignés dans l'espace. Ce que les astronomesastronomes appellent une occultation était visible de partout en France.

Ceux qui ont eu la chance d'avoir un ciel dégagé ont pu voir la planète disparaître derrière le bord supérieur gauche de la Lune. Puis réapparaître depuis son bord inférieur droit.

Des observatoires, en France et ailleurs en Europe et aux États-Unis, ont tourné leurs télescopes vers la Lune pour suivre l'événement.

Et une foule d'amateurs aussi.

Certains nous proposent de revivre l'instant de la disparition de Mars derrière la Pleine LunePleine Lune en vidéo.

Idem pour sa réapparition.

 

 

Et pour finir ce tour d'horizon, peut-être l'une des plus belles images de ce merveilleux événement astronomique.


Mars va disparaître du ciel ce 8 décembre à 6 h !

Mars, actuellement visible dès la tombée de la nuit dans le Taureau, va disparaître ce 8 décembre, avant le lever du jour, derrière la Pleine Lune. Un spectacle céleste rare à ne pas manquer. Voici tout ce qu'il faut savoir.

Article de Xavier DemeersmanXavier Demeersman paru le 07/12/2022

Le point orangé très brillant que vous voyez en ce moment au-dessus de l'horizon est, nord-est en début de soirée, c'est Mars. Notre voisine luit ces 7 et 8 décembre entre l'œilœil ardent du Taureau, l'étoileétoile Aldebaran, et l'une de ses cornes (voir illustration ci-dessous). Comme cette constellationconstellation monte haut dans le ciel nocturnenocturne, c'est un avantage pour l'observation de la Planète rouge à travers un instrument (lunette, télescope) au cours de la nuit, car la turbulence atmosphérique y est plus faible que plus bas, près de l'horizon.

Le 1er décembre dernier, Mars était au plus près de la Terre, à quelque 81,4 millions de kilomètres (0,55 unité astronomiqueunité astronomique). Ce n'est pas aussi près qu'il y a quelques années, en 2003, lors du rapprochement exceptionnel entre nos deux planètes de 56 millions de kilomètres, mais c'est mieux que pour les plus distants, qui nous en éloignent jusqu'à plus de 100 millions de kilomètres. Ces variations sont dues à l'orbiteorbite elliptique de Mars autour du Soleil.

Position de la Lune et de Mars le 8 décembre à 6 h du matin. Les deux seront en conjonction très rapprochée avant et après l'occultation. © SkySafari
Position de la Lune et de Mars le 8 décembre à 6 h du matin. Les deux seront en conjonction très rapprochée avant et après l'occultation. © SkySafari

Mars disparaît derrière la Lune le 8 décembre

Le Soleil justement, Mars y sera opposé le 8 décembre, au moment de son occultation. Autrement dit, la planète sera parfaitement alignée avec la Terre et notre Étoile, mais ne sera pas visible à cet instant précis. Bien sûr, vous pourrez l'admirer tout au long de la nuit avant l'événement, toujours dans le Taureau, et en position à mi-chemin entre l'étoile El Nath, qui brille à la pointe de la corne ouest, et AldébaranAldébaran, l'œil du Taureau.

La bande sombre est la zone de visibilité de l'occultation de Mars par la Lune le 8 décembre. © IMCCE
La bande sombre est la zone de visibilité de l'occultation de Mars par la Lune le 8 décembre. © IMCCE

C'est en fin de nuit (nuit du 7 au 8 décembre) que la Lune -- qui sera pleine -- va doucement s'en approcher jusqu'à lui passer devant, et la faire disparaître pendant une heure. Une occultation rare, à ne pas manquer dès 6 h du matin, et qui s'achèvera à l'opposé des lueurs flamboyantes de l'aubeaube, quelques dizaines de minutes avant le lever du Soleil.

Il faudra plusieurs secondes à la Lune pour engloutir complètement Mars. Ce sera un beau spectacle d'une conjonction de deux astres d'intensité lumineuse très différente qui va se transformer en occultation totale. Il sera possible de le suivre à l'œil nu partout en France et l'Europe (voir carte), et sans difficulté en pleine ville, à condition que l'horizon nord-ouest soit dégagé.

Mars et la Lune quelques instants avant l'occultation, vers 6 h, heure de Paris. © SkySafari
Mars et la Lune quelques instants avant l'occultation, vers 6 h, heure de Paris. © SkySafari

Un moment de grâce que beaucoup de photographes ne manqueront sous aucun prétexte, et bien sûr, les astronomes amateurs débutants ou confirmés. Le diamètre apparent de Mars est de 16,53″, bien inférieur à celui de la Lune, mais il est le meilleur pour cette année. Dans un télescope, vous pourrez deviner des détails de la surface martienne, comme ses massesmasses sombres caractéristiques. Notez que c'est au bord de l'une d'elles que se trouve le cratère Gale, et donc le rover Curiosity, pile face à nous et quasiment au centre du disque rouge de Mars, peu avant l'occultation (voir carte de Mars pour le 8 décembre à 7 h ci-dessous). Une occasion de penser à lui et saluer son travail, ainsi que celui de Perseverance, de l'autre côté.

Face visible de Mars depuis la Terre, le 8 novembre avant l'occultation par la Lune. Curiosity est quasiment au centre, dans le cratère Gale, face à nous. © SkySafari
Face visible de Mars depuis la Terre, le 8 novembre avant l'occultation par la Lune. Curiosity est quasiment au centre, dans le cratère Gale, face à nous. © SkySafari

Mars va donc être éclipsée par une Pleine Lune incomparablement plus éblouissante. Cela ne comporte aucun risque pour les yeux, mais le contrastecontraste sera éclatant. Quand vos yeux se seront habitués à son éclat, vous aurez alors tout le loisir d'admirer le limbelimbe lunaire et ses reliefs écrasés par la lumièrelumière vive du Soleil. Comme la Lune est pleine, il n'y a quasiment pas d'ombre projetée au sol qui nous aiderait à sentir avec nos yeux les aspérités de sa surface.

Voir aussi

Mars : des images à couper le souffle de sa surface prises par une sonde chinoise

Cet événement se produit un mois après le précédent, différent, mais magnifique, et auquel les Européens ont malheureusement échappé : une éclipse totale de la Lune avec en bonus une occultation d'UranusUranus, un monde lointain et froid, à la lueur bleu turquoise, beaucoup plus grand que Mars et la Terre.