Les eVscopes (Enhanced Vision Telescope) d'Unistellar sont des télescopes intelligents et contrôlés via votre smartphone. En quelques minutes, ils se pointent sur une galaxie du ciel profond pour en donner des images en couleurs. Mieux, ils sont reliés à une communauté de plus en plus vaste à l'échelle de notre Planète bleue qui contribue à l'étude des astéroïdes et des comètes, et permet même d'observer des transits d'exoplanètes. La fin de l'année approchant, se procurer un eVscope, par exemple à la Fnac, serait un beau cadeau à offrir ou à se faire à soi-même.

Qui n'a pas rêvé d'explorer soi-même le monde des galaxies et des nébuleusesnébuleuses en réalisant des photographiesphotographies similaires à celles qui illustrent les magazines d'astronomie et qui se trouvent en abondance sur les sites de la toile mondiale prophétisée par Arthur Clarke des décennies avant son essor grâce au CernCern ?

Qui ne s'est pas rêvé en astronomeastronome professionnel étudiant les astéroïdesastéroïdes et les comètescomètes, découvrant même des exoplanètesexoplanètes ?

Nombreux cependant ont été ceux qui se sont découragés en réalisant que même être astronome amateur implique un sérieux engagement et beaucoup de travail avant de pouvoir obtenir certaines des images que l'on peut découvrir chaque jour sur la page de l'Astronomy Picture of the Day (Apod), un site web fondé en 1995 et hébergé par la NasaNasa et la Michigan Technological University.

Voir aussi

Découvrez l'eVscope !

Il existe pourtant une solution qui permet même de se transformer en astronomes citoyens et de collaborer aux programmes menés par la Nasa, et le Seti Institute des mythiques Carl Sagan et Frank Drake, hélas tout deux décédés.


Une présentation des possibilités offertes avec un des eVscopes disponibles. © Unistellar

Les galaxies du ciel profond et les exoplanètes pour tous

Cette solution, on la doit à une start-upstart-up française appelée Unistellar, qui rencontre un succès grandissant avec un nouveau type de télescope à destination du grand public, l'eVscope (Enhanced Vision Telescope). Après avoir testé ce nouvel instrument, nous vous l'avions présenté dans la vidéo en tête de cet article et avec des interviews de l'un des membres d'Unistellar, l'astronome français Franck Marchis, membre de l'Institut Seti, spécialiste des volcans sur Io et des astéroïdes, également très impliqué dans l'imagerie directe d'exoplanètes comme Bêta Pictoris b avec l'instrument Gemini Planet Imager.

Reprenons quelques-unes des explications que Futura avait déjà données au sujet de l'eVscope dont il existe aujourd'hui plusieurs versions à des prix différents. La vidéo ci-dessus montre le cas en particulier de l'eVscope 2, équipé d'un oculaireoculaire électronique qui associe un écran micro-Oled haut de gamme par Nikon, conçu pour renforcer le contrastecontraste et produire une image noire parfaite. L'eVscope est piloté par une app iOS/Android permettant des observations manuelles ou via Go-To. Les images live apparaissant ensuite sur l'écran de votre smartphone/tablette ainsi que dans l'oculaire.

Voir aussi

Observez les étoiles avec l'eVscope !

Une autre version, avec des capacités similaires, mais moins chère est l’eVscope eQuinox dont nous avions fait une présentation avec une interview de Franck Marchis et dont nous extrayons ici une partie du contenu.

Tous les eVscopes sont cependant de petite taille, léger, avec un trépied que l'on peut emporter avec soi dans un sac à dosdos de randonnée. Mais, en raison de son instrumentation et d'une technique de traitement de l'image automatique, il permet en quelque sorte d'amplifier le signal lumineux qu'il capte en provenance d'un objet céleste pour en tirer bien plus rapidement et automatiquement des images colorées, en particulier d'astresastres du ciel profond comme des galaxies, alors que cela nécessiterait un instrument de plus grande taille et un travail parfois de plusieurs heures pour un astronome amateur expérimenté.


Franck Marchis présente l'eVscope dans cette vidéo, expliquant qu'un des utilisateurs, prenant part un jour à l'étude des astéroïdes géocroiseurs, pourrait sauver l'Humanité. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Unistellar

La conception de l'eVscope lui permet aussi de s'affranchir grandement de la pollution lumineusepollution lumineuse des villes, de sorte qu'il n'est pas nécessaire d'aller à la campagne pour observer l'un des fameux 110 objets du catalogue de Messier, tels la galaxie du Tourbillon (M51) ou l'amas ouvert des Pléiades (M45). Surtout, piloté à partir d'une application sur smartphonesmartphone et avec l'aide de son GPSGPS, l'eVscope peut se positionner automatiquement sur l'un de ces astres et sur plusieurs milliers d'autres dignes d'intérêt, en faisant d'abord de la reconnaissance automatique de champ à partir d'une base de coordonnées de cinq millions d'étoilesétoiles.

La science participative avec un eVscope

Remarquablement, l'eVscope n'est pas qu'un instrument qui transforme l'accès au ciel profond littéralement en un jeu d'enfant. Il permet de faire de la science participative et de se transformer en astronome citoyen pour découvrir et étudier des exoplanètes, déterminer la forme d'astéroïdes. Il offre à tout un chacun de préciser les paramètres orbitaux de ceux qui sont des géocroiseursgéocroiseurs, et surtout des quelque 4 700 d'entre eux potentiellement dangereux, appelés des PHA (Potentially Hazardous Asteroids) et dont seulement 20 à 30 % seraient repérés. Il faut pour cela réaliser des mesures avec le plus d'observateurs possibles répartis un peu partout sur la Planète.

Voir aussi

Découvrez l'eVscope ! 

Un succès spectaculaire a ainsi été récemment obtenu avec une détermination de la forme de l'astéroïde Eurybates, le premier astéroïde qui sera visité par la sonde Lucy de la Nasa. En septembre dernier, les astronomes amateurs de la communauté Unistellar ont également aidé la NASA (devenue leur partenaire) à observer en direct la mission DART, partageant leurs données avec l'agence en vue de les utiliser à des fins scientifiques.

Si l'aventure vous tente, et il y a déjà plus de 10 000 astronomes citoyens qui utilisent des eVscopes et qui constituent une communauté mondiale d'observateurs, il est possible de se procurer un eVscope facilement sur le site de la Fnac qui donne d'ailleurs plusieurs renseignements techniques sur ces télescopestélescopes. On peut y acheter deux types d'eVscopes :

Article réalisé en partenariat avec Unistellar