Sciences

En image : la splendide occultation de Jupiter par la Lune

ActualitéClassé sous :Astronomie , occultation , Jupiter

Dimanche 15 juillet avant l'aube, les amoureux du ciel avaient rendez-vous avec Jupiter et la Lune pour une partie de cache-cache. Un magnifique spectacle qu'il ne fallait pas manquer !

Le spectacle est de toute beauté au-dessus de la mer Méditerranée depuis la plage de Ravenne (Italie), où l'on peut admirer (de bas en haut) Vénus, l'étoile Aldébaran, la Lune et Jupiter. © Stefano De Rosa

Certains phénomènes célestes ont l'art de marquer les esprits. Le passage d'une belle comète, une éclipse de Soleil ou un transit de Vénus en font incontestablement partie, tout comme l'occultation d'une planète par la Lune.

Le 15 juillet vers 3 h 30, Jupiter disparaît lentement derrière la Lune. © Jean-Baptiste Feldmann

Dans sa course sur la voûte céleste, notre satellite naturel passe en effet régulièrement devant des astres beaucoup plus lointains. La plupart du temps ce sont des étoiles qui sont occultées, beaucoup plus rarement des planètes. Aussi les photographes avaient-ils pris soin de cocher sur leur calendrier le dimanche 15 juillet, date à laquelle se déroulait une occultation de Jupiter, un phénomène qui ne s'était pas produit depuis le 23 février 2002.  

Jupiter est de retour vers 4 h 10, accompagnée de deux de ses satellites, Ganymède et Callisto. © Philastro

Cache-cache céleste

Tout a commencé peu après 3 h du matin, lorsque le croissant lunaire s'est extrait des brumes sur l'horizon nord-est. Les observateurs qui disposaient d'un ciel dégagé ont tout de suite remarqué le point brillant de Jupiter se rapprochant insensiblement du bord lunaire pour disparaître derrière aux alentours de 3 h 30. Environ 40 min plus tard, on assistait à la réapparition progressive de la plus grosse planète du Système solaire. Armé d'une petite lunette astronomique ou d'une paire de jumelles, on remarquait la présence des 4 satellites galiléens (Europe, Io, Ganymède et Callisto) disposés par paire de chaque côté de Jupiter. Pendant que la planète gazeuse prenait le large, Vénus s'était levée et venait se joindre à la scène, offrant un spectacle étonnant pendant que le ciel s'éclaircissait lentement.

Depuis l'île de la Réunion, l'occultation n'est pas visible. On assiste simplement au rapprochement entre Jupiter (encadrée par ses quatre satellites galiléens) et le croissant lunaire. © Patrice G.

Fidèles aux grands rendez-vous célestes, les membres de notre forum d'astronomie s'étaient mobilisés pour immortaliser le spectacle, certains n'ayant pu contempler que des nuages, la météo étant une fois de plus très capricieuse sur notre pays. C'est le sud de l'Europe qui a bénéficié d'un ciel plus clément, comme l'attestent les superbes images réalisées par le photographe italien Stefano De Rosa.

Les amoureux du ciel vont maintenant patienter jusqu'au 12 août et sa traditionnelle pluie d'étoiles filantes des Perséides, une nouvelle occasion de réaliser de belles images.  

Cela vous intéressera aussi