Sciences

En image : les Terriens ont admiré la conjonction Jupiter-Vénus

ActualitéClassé sous :Astronomie , conjonction , Système solaire

C'était l'un des temps forts de cette année astronomique. Les deux plus brillantes planètes du Système solaire avaient rendez-vous autour du 14 mars dans le ciel du soir. Petit florilège d'images prises aux quatre coins du monde.

Le ciel pur de l'Arizona a permis d'immortaliser Jupiter et Vénus au milieu des étoiles, une fois la nuit tombée. © Sean Parker

Nous vous l'annoncions dès le 28 février : vues depuis notre observatoire terrestre, les planètes Jupiter et Vénus avaient entamé un lent mouvement de rapprochement qui devait les amener un peu avant le milieu du mois à passer l'une vers l'autre avec un écart apparent d'environ 3 degrés, l'équivalent de six fois la taille d'une Pleine Lune.

Rendez-vous planétaire au-dessus de la Chaussée des Géants, une formation volcanique que l'on peut admirer en Irlande du Nord. © Martin McKenna

Bien entendu ce genre de rapprochement n'est qu'un effet de perspective. Jupiter, la planète géante gazeuse, est actuellement 8 fois plus loin de nous que Vénus qui circule à un peu plus de 100 millions de kilomètres de la Terre. La première ne cesse de descendre sur l'horizon ouest pour se coucher de plus en plus tôt, la seconde continue de s'élever pour atteindre sa plus grande élongation le 27 mars prochain : le croisement était donc inévitable, pour la plus grande joie des astrophotographes.

Une aurore boréale accompagne Jupiter et Vénus dans le ciel de Suède. Le petit groupe d'étoiles un peu plus haut à gauche est Messier 45, l'amas des Pléiades. © Ulf Jonsson

Astrophotographie sans frontière

Cette rencontre céleste doit son succès à l'éclat de ses protagonistes. Avec des magnitudes respectives de -4 et -2, Vénus et Jupiter sont visibles environ 30 minutes après le coucher du soleil, alors que le ciel est encore trop clair pour qu'on puisse y distinguer la moindre étoile. Un seul astre parvient actuellement à concurrencer Vénus et Jupiter : il s'agit de la planète Mars qui est passée à l'opposition à la fin du mois dernier et qui brille de son éclat orangé à l'opposé, au-dessus de l'horizon est.

Jupiter et Vénus sont parfaitement visibles malgré la pollution lumineuse du port australien de Gosford Waterfront. © Mike Salway

Pas étonnant donc que les amoureux des paysages célestes aient voulu immortaliser ce rapprochement planétaire, qu'on pouvait même admirer dans des sites où la pollution lumineuse fait des ravages. Les photographes étaient prévenus, la météo était clémente, le phénomène s'étalait sur plusieurs jours, il ne manquait plus qu'un organisme pour centraliser les images. C'est la très dynamique association Astronomers Without Borders (AWB) qui a donc servi de relais, créant une galerie sur Twitpic dans laquelle ses animateurs ont posté les photographies les plus emblématiques qu'ils repéraient sur les forums d'astronomie et sur les réseaux sociaux.

Deux planètes pour une chorégraphie céleste depuis la Bourgogne, avec la complicité d'une jeune fille. © Jean-Baptiste Feldmann

Comme son nom l'indique, AWB (dont le slogan est « one people, one sky ») a pour objectif de mobiliser les astronomes du monde entier pour réaliser en commun des programmes d'observation et d'éducation à l'astronomie, dans la continuité de l'Année mondiale de l'astronomie.

Depuis Montréal (Canada) la statue de l'astronome polonais Nicolas Copernic contemple la conjonction planétaire du mois de mars. © Robin Edgar

Cette conjonction planétaire a été une grande répétition avant l'événement astronomique de l'année 2012, le transit de Vénus devant le Soleil le 6 juin prochain, que pourront suivre des centaines de millions de personnes situées dans la zone de visibilité comprise entre la côte ouest des États-Unis et la France.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi