De nouvelles images de l’éclipse partielle de Soleil qui s’est produite ce mardi 25 octobre 2022 ont été publiées. Et on ne s’en lasse pas.

Le spectacle de la nature. Difficile de s'en lasser. Alors, repartons pour un petit tour d'images insolites de la dernière éclipse de Soleiléclipse de Soleil de cette année 2022. Une éclipse partielleéclipse partielle qui s'est jouée mardi 25 octobre. Et a été visible (presque) partout en Europe et au-delà, en Afrique et en Asie.

Alors que certains réalisent tout simplement leur rêve...

Ou nous font rêver !

D'autres nous proposent des images, parfois étonnantes ou drôles, venues de France.

D'autres nous invitent à découvrir des images prises depuis l'Inde.

Ou encore, depuis les airsairs.

Le projet Virtual Telescope nous propose, de son côté, un magnifique timelapse de cette éclipse de SoleilSoleil vue de Rome.

Et certains médias nous régalent de délicieuses images de la LuneLune en train de grignoter le Soleil.


De magnifiques photos de l’éclipse du Soleil publiée le 25 octobre

Une éclipse de Soleil, même si elle est partielle, reste un spectacle merveilleux à observer. Pour tous ceux qui ont manqué le rendez-vous du 25 octobre, séance de rattrapage grâce à cette sélection d'images.

Article de Nathalie MayerNathalie Mayer paru le 25/10/2022

Mardi 25 octobre 2022, la Lune a « éborgné » le Soleil. Et même si l'éclipse de Soleil n'était pas totale -- elle ne l'était pour personne, dans le monde --, un peu partout en France, en Europe et au-delà, de nombreux amateurs étaient au rendez-vous pour immortaliser le spectacle.

Depuis quelques jours, des conseils étaient donnés en ligne pour protéger ses yeux au moment d'observer l'éclipse. Car qui dit observation du Soleil, même d'un Soleil mordu par la Lune, dit danger. Alors certains recommandaient de se munir d'une écumoire destinée à projeter, en toute sécurité, l'image du Soleil partiellement éclipsé sur une feuille.

Résultat, parmi les plus amateurs des observateurs, certains ont utilisé les moyens du bord pour prendre des photos de cette éclipse partielle du 25 octobre 2022.

D'autres ont choisi la sobriété.

D'autres, encore, ont compté sur des instruments dont les performances sont à couper le souffle.

Et il y a aussi, bien sûr, les images prises par les professionnels.

D'autres encore, mettent en valeur la poésie de l'instant.

D'autres encore parviennent à nous faire sourire...

Et malgré une météo par toujours au beau fixe, ils arrivent à obtenir des images de cette dernière éclipse partielle de Soleil de l'année.

Avec pour finir, un petit clin d'œilœil en provenance de l'Ukraine...

Rendez-vous désormais le 12 août 2026. Une nouvelle éclipse de Soleil sera alors visible depuis la France. Une éclipse toujours partielle. Mais presque totale. Puisque jusqu'à 96 % de notre étoileétoile seront alors masqués par la Lune... contre moins de 20 % en ce 25 octobre 2022.


Préparez-vous à regarder l’éclipse partielle du Soleil le 25 octobre

Article de Xavier DemeersmanXavier Demeersman publié le 25 octobre 2022

Comment regarder l'éclipse partielle du Soleil de ce mardi 25 octobre ? L'astre solaire va se faire croquer par la Lune dans des proportions variables selon la région en France ou en Europe où vous vous trouvez. Rappel important : ne regardez jamais le Soleil sans protection adaptée et réglementée.

Évènement cosmique à ne pas manquer ce mardi 25 octobre : une éclipse partielle du Soleil. Celle-ci n'aura certes pas l'ampleur d'une éclipse totaleéclipse totale, mais le spectacle vaut vraiment le coup d'œil. En fin de matinée, vous verrez en effet le Soleil « éborgné » par la Lune. Certains seront plus privilégiés que d'autres pour ce spectacle, car tout dépend de votre position géographique à ce moment-là. Mais, avant de commencer, il est important de rappeler qu'il est indispensable de vous protéger les yeux avec des lunettes d'éclipse agrées pour regarder le Soleil directement sans danger.

À noter que si vous n'avez pas de lunette adéquate, il existe une solution très simple et sans danger pour regarder une éclipse du Soleil, tout en lui tournant le dosdos, la méthode indirecte par projection. Vous pouvez pour cela percer un trou avec une aiguille dans un carton, voire une feuille de papier, et d'observer le disque du Soleil se projeter sur le sol ou une table. Vous pouvez varier la distance avec la surface pour obtenir une image plus ou moins grande. Une fois le processus mis en place, vous verrez alors l'image du Soleil comme un disque jaune sur lequel la Lune s'avance. L'expérience peut se faire aussi à l'extérieur, toujours en tournant le dos au Soleil, simplement en recherchant sous le feuillage des arbresarbres, les multiples projections du Soleil sur le sol. Les feuilles de l'arbre qui s'entrecroisent créent le même phénomène d'un stenopé.

Voir aussi

Regarder le soleil est-il dangereux ?

Quelles sont les meilleurs endroits pour regarder l'éclipse solaire ?

Le phénomène commencera à 10 h 58, heure de Paris (soit 8 h 58 TU) et se terminera à 14 h 02. Le moment du maximum sera, quant à lui, à 12 h pile ! L'éclipse sera visible partout en France, mais tout le monde ne verra pas la même part de l'astre solaire grignotée par la Lune. Les mieux placés seront surtout les personnes présentes dans le nord-est de la France, en particulier en Alsace. À Strasbourg, par exemple, le Soleil sera croqué à 19,5 %. À Metz, 18,4 % et à 17,2 % pour Lille. Ce sera beaucoup plus qu'à Pau où, malheureusement, seuls 3,5 % de notre Étoile seront masqués. Les Niçois seront plus favorisés dans le sud-est de la France avec 11,7 % du Soleil couvert.

Pourcentage du Soleil masqué par la Lune le 25 octobre en France. © IMCCE, Observatoire de Paris, PSL
Pourcentage du Soleil masqué par la Lune le 25 octobre en France. © IMCCE, Observatoire de Paris, PSL

Comme le montre la carte ci-dessous, plus vous irez vers l'est et mieux ce sera, avec un Soleil masqué jusqu'à 82 % en Sibérie avant son coucher. Les résidents de Russie et du Kazakhstan sont les plus privilégiés pour ce spectacle.

L'éclipse sera donc partielle pour tout le monde sur Terre. Personne n'aura droit à la disparition totale de l'astre du jour pendant quelques minutes. La Lune sera dans sa phase « nouvelle » douze minutes seulement avant le maximum, alignée avec la Terre et le Soleil, entre lesquels elle passera.

L'éclipse partielle du Soleil dans le monde le 25 octobre. © Nasa
L'éclipse partielle du Soleil dans le monde le 25 octobre. © Nasa

L'éclipse partielle se déroulera quatre jours avant que la Lune n'atteigne le point de son orbite le plus proche de la Terre, le périgéepérigée, ce qui signifie que sa taille apparente sera plus grande qu'en moyenne. D'ailleurs, si elle passait exactement devant le Soleil, elle le recouvrirait complètement et plus, à la différence des très belles éclipses annulaires du Soleil qui se produisent, elles, lorsque notre satellite naturel est proche de l'apogéeapogée, le point le plus éloigné de la Terre, créant ainsi de spectaculaires anneaux de feux.

La prochaine « grande » éclipse en France nous donne rendez-vous le 12 août 2026. Elle ne sera pas totale, mais presque ! Avec jusqu'à 96 % du Soleil occulté par la Lune dans la région de Marseille. Un spectacle à ne pas manquer.


Une éclipse partielle de Soleil visible en France le premier août 2008

Article de Philippe Morel publié le 15 juillet 2008

Le mois d'août 2008 commencera avec une éclipse de Soleil, qui sera partielle en France métropolitaine mais bien visible sur une grande partie du pays. La fin du phénomène s'observera en effet haut dans le ciel. Philippe Morel, président de la Société Astronomique de France, nous expose les détails de cet événement.

Les éclipses de Soleil sont plus rares pour un endroit donné que les éclipses de Luneéclipses de Lune et, en France, la dernière éclipse partielle de l'astre des jours remonte au 3 octobre 2005. La prochaine, partielle elle aussi, aura lieu le 4 janvier 2011.

L'éclipse nous intéressant aujourd'hui sera totale au nord du Canada et du Groenland, en Sibérie, en Mongolie et en Chine. Ce sera pour la France métropolitaine une petite éclipse partielle, laquelle, d'ailleurs, ne concernera qu'une partie du territoire et les régions placées le plus au nord seront les plus favorisées. En France, seront privés d'éclipse la Corse, le sud-ouest et la côte méditerranéenne à l'exception de la région de Nice.

Le passage de l'éclipse en Europe. Cliquez pour agrandir. D’après Project Pluto Guide 7.0
Le passage de l'éclipse en Europe. Cliquez pour agrandir. D’après Project Pluto Guide 7.0

La grandeur de l'éclipse, définie par le pourcentage du diamètre apparent du Soleil caché par la Lune au moment du milieu de l'éclipse pour un endroit donné, sera de 20% dans l'extrême nord de la France, de 30% au nord des Pays-Bas, de 40% en Ecosse et au nord du Danemark et de la Pologne, de 50% au sud de la Suède et de la Finlande, de 60% en Islande, de 70% au nord de la Suède et de la Finlande.

Le nord et l'ouest favorisés

Il s'agira d'une éclipse de première partie de journée, donc propice à l'obtention d'images télescopiques stables. Les horaires détaillés ici sont exprimés en Temps Universel (UT) ; il faut donc leur ajouter deux heures pour obtenir les instants en heure légale d'été en France (deltaT estimé à 65,6 sec).

L'éclipse va balayer le territoire d'ouest en est mais le nord sera le premier concerné du fait de la plus importante grandeur de l'éclipse. Ainsi, le premier contact est attendu à Lille à 8 h 38m 01s UT, quelques secondes avant cet instant prévu, à Quimper à 8 h 38m 25 s UT.

L'éclipse en France. Cliquez pour agrandir. D’après Project Pluto Guide 7.0
L'éclipse en France. Cliquez pour agrandir. D’après Project Pluto Guide 7.0

La visibilité, si les conditions météorologiques sont favorables, ne posera pas de problème car dès le premier contact et partout en France métropolitaine la hauteur du Soleil au-dessus de l'horizon sera égale ou supérieure à 35°. S'agissant d'une éclipse du matin, cela sera encore plus vrai au moment du maximum prévu à 9 h 10 m 50 s UT à Quimper, 9 h 20 m 47 s UT à Paris et 9 h 29 m 37 s UT à Strasbourg. On remarquera qu'à l'inverse de l'instant du premier contact, la chronologie de l'instant du maximum est indépendante de la grandeur de l'éclipse qui, en 18 m 47 s va parcourir environ 860 kilomètres, de sorte que la vitessevitesse de déplacement de la pénombrepénombre de la Lune sur le sol de France sera à ce moment d'environ 2.740 km/h. La fin de l'éclipse sera, où que ce soit, bien haute dans le ciel, au voisinage de 50° de hauteur.

Les heures de visibilité dans les principales villes françaises concernées. Les heures sont indiquées en temps universel (UT). Il faut ajouter deux heures pour obtenir l'heure locale. Cliquez pour agrandir. © Philippe Morel/SAF
Les heures de visibilité dans les principales villes françaises concernées. Les heures sont indiquées en temps universel (UT). Il faut ajouter deux heures pour obtenir l'heure locale. Cliquez pour agrandir. © Philippe Morel/SAF

Les régions les plus favorisées du point de vue de la grandeur de l'éclipse, après le Nord, seront la Normandie et, dans une moindre mesure, la Bretagne. Plus on se déplacera vers le sud-est et moins le Soleil sera échancré par la Lune, de sorte qu'à Nice l'éclipse sera perceptible avec un télescope protégé de la lumière solaire, mais avec une grandeur de seulement 0,001.

Pour d'autres détails, rendez-vous sur le site la Société Astronomique de France (SAF) et dans la revue l'Astronomie.