Selon l’échelle de Kardachev qui classe les civilisations en fonction de leurs consommations d’énergie, l’humanité a encore du chemin à parcourir. © Ralf Kraft, Adobe Stock
Sciences

Quand l’humanité atteindra-t-elle le niveau I de civilisation sur l’échelle de Kardachev ?

ActualitéClassé sous :civilisations extraterrestres , technologie , Consommation d'énergie

Nous considérons notre humanité comme une civilisation intelligente. Technologiquement avancée. Pourtant, sur l'échelle de Kardachev, elle peine à atteindre le type I. Des chercheurs se sont penchés sur la question. Résultat : notre cas n'est pas désespéré !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Extraterrestres : 8 théories pour expliquer le silence  Pourquoi les extraterrestres ne se montrent-ils pas ? Plusieurs théories peuvent expliquer le silence des extraterrestres. Futura vous en présente ici 8. Rentrez dans le secret... 

L'échelle de Kardachev. Ça vous dit quelque chose ? Elle porte le nom d'un astronome soviétique. C'est un premier indice. Et elle est en lien avec le concept de « sphère de Dyson ». C'est un second indice de taille. Troisième et dernier indice, elle est souvent utilisée par les scientifiques impliqués dans les projets de recherche d'intelligences extraterrestres. Vous avez maintenant une idée plus précise ? L'échelle de Kardachev, en fait, permet de classer les civilisations en fonction de leur niveau de technologie en le reliant de manière étroite à leur consommation d'énergie.

Grosso modo, plus une civilisation consomme de l'énergie, plus elle est développée. L'ennui, nous le vivons actuellement, c'est que consommer de l’énergie, beaucoup d'énergie, a ses limites et peut avoir des effets pernicieux. Et, près de soixante ans après la naissance du concept, nous nous sentons obligés d'intégrer aux critères de l'échelle de Kardachev, quelques « éléments d'intendance ». Histoire de veiller à ne pas détruire notre civilisation avant même d'atteindre le premier niveau de ladite échelle. Considérant ces contraintes, des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (Nasa) -- et d'ailleurs -- estiment qu'il faudra patienter jusqu'en 2371, au moins, pour que l'humanité atteigne le rang de civilisation de type I.

Les civilisations avancées classées sur l’échelle de Kardachev selon leur consommation d’énergie. © Indif, Wikipédia, CC by-SA 3.0.0

Pour bien comprendre, rappelons qu'une civilisation dite de type I est une civilisation capable d'exploiter -- et donc, de consommer -- toute l'énergie disponible sur sa planète. Une civilisation de type II va un peu plus loin. Elle est capable de construire l'une de ces fameuses « sphères de Dyson » qui lui permettrait de consommer la totalité de l'énergie produite par son étoile. Une civilisation de type III, enfin, serait capable de faire de même avec toutes les étoiles de sa galaxie.

Le type I, un objectif à atteindre ?

Situer l'humanité sur cette échelle. Voici donc qui pourrait constituer une façon originale d'aborder le débat sur les questions énergétiques. Notons d'abord que la puissance disponible sur Terre est de l'ordre de 1016 watts. Or aujourd'hui, l'humanité n'utilise qu'environ 1013 watts. Ainsi, sur une échelle « mobile » de Kardachev -- telle que celle popularisée par Carl Sagan --, l'humanité serait, à peu près, de classe 0,73.

Partant de là, les chercheurs ont voulu savoir comment les trois principales sources d'énergie disponibles aujourd'hui -- les combustibles fossiles, l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables -- pourraient nous aider à atteindre le premier palier de l'échelle de Kardachev. Ils notent d'abord que le type I semble tout à fait à notre portée. Si tant est que nous décidions de faire de la production d'énergie une véritable priorité.

Reste à faire en sorte de préserver nos chances de survie sur la Terre. Car en brûlant toutes les énergies fossiles, elles seraient grandement compromises. C'est pourquoi les chercheurs ont intégré à leurs calculs la nécessité de limiter à la fois le réchauffement climatique et les niveaux de pollution. Et c'est ainsi qu'ils avancent, pour le passage de l'humanité au type I, la date de 2371. Quelque 350 ans à patienter pour que nous devenions officiellement une civilisation avancée ? Ou pas... Parce que l'on pourrait aussi considérer qu'une civilisation technologiquement avancée est capable de trouver les solutions qui lui permettent de consommer moins d'énergie. D'être plus efficace. N'est-ce pas là tout le débat ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !