Passée au plus près de la Terre le 3 avril dernier, la planète Saturne a mobilisé amateurs et professionnels en raison d'une spectaculaire tempête qui s'y déroule depuis des mois.
Cela vous intéressera aussi
  • Admirez les plus belles images de Saturne

Actuellement dans la constellation de la Viergeconstellation de la Vierge, SaturneSaturne était début avril à environ 1,3 milliard de kilomètres de la TerreTerre à l'opposé du SoleilSoleil sur la voûte céleste, ce qui permettait de la suivre une grande partie de la nuit. La planète aux anneaux ressemblait alors à un point jaune d'une magnitudemagnitude de 0,7 dont le disque avait une taille apparente de 19 secondes d'arcsecondes d'arc.

Au plaisir d'admirer les anneaux qui entourent cette géante gazeusegéante gazeuse s'ajoutait cette année la perspective pour les astronomesastronomes d'étudier un impressionnant cyclone qui a pris naissance dans l'hémisphère nordhémisphère nord en fin d'année dernière.

Saturne le 25 avril. © J. Blanchard

Saturne le 25 avril. © J. Blanchard

Trahissant la remontée d'ammoniacammoniac poussé vers les couches atmosphériques supérieures par de puissants courants ascendants, une tache blanche d'environ 10.000 kilomètres de diamètre n'a cessé de prendre de l'ampleur pour progressivement envahir toute la bande tempérée nord.

Le phénomène n'est pas exceptionnel sur Saturne ni sur Jupiter, deux planètes géantesplanètes géantes gazeuses qui connaissent une agitation atmosphérique aux proportions spectaculaires.

Saturne le 11 avril. © G. Bauza

Saturne le 11 avril. © G. Bauza

Des vues dans différentes longueurs d'onde

Les deux images ci-dessus ont été réalisées par des amateurs de notre forum d'astronomie. Celle de Jordan Blanchard a été prise le 25 avril depuis les Antilles avec un télescopetélescope de 20 centimètres de diamètre et un appareil photo numériquenumérique. De son côté Gérard Bauza avait immortalisé la planète aux anneaux 15 jours plus tôt depuis Toulouse avec un télescope identique et une webcamwebcam.

Le montage ci-dessous associe un cliché pris dans le visible par l'amateur australien Trevor Barry (à gauche) et deux clichés obtenus avec l'instrument Visir, le spectromètrespectromètre infrarouge du Very Large Telescope, l'un des grands instruments de l'ESO qui a déjà été utilisé pour sonder la Grande Tache Rouge de JupiterJupiter. L'image du centre révèle l'état de la basse atmosphèreatmosphère de Saturne alors que celle de droite montre l'état des plus hautes couches atmosphériques où les scientifiques ont été surpris de trouver des preuves aussi spectaculaires de remontées d'airair chaud. Les trois images ont été réalisées le 19 janvier dernier.

C'est la sixième tempêtetempête de ce type observée sur Saturne depuis cent cinquante ans et la première étudiée en même temps dans le visible et l'infrarougeinfrarouge, avec des télescopes au sol mais également depuis la banlieue de Saturne avec la sonde Cassini.