Sciences

NGC 2100, un amas d'étoiles dans les filets de la Tarentule

ActualitéClassé sous :Astronomie , New Technology Telescope , NTT

Le New Technology Telescope (NTT) de l'ESO a pris une magnifique image de l'amas ouvert NGC 2100. Cet amas d'étoiles brillant est âgé d'environ 15 millions d'années et se trouve dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie proche. Cet amas est entouré par du gaz brillant de la nébuleuse de la Tarentule située à proximité.

NGC 2100, un brillant amas d'étoiles dans le Grand Nuage de Magellan. © ESO

Les observateurs ne prêtent pas souvent attention à l'amas NGC 2100 car il se trouve à proximité de l'impressionnante nébuleuse de la Tarentule et du superamas d'étoiles RMC 136. Les couleurs visibles dans les nébuleuses dépendent de la température des étoiles qui les éclairent. Les jeunes étoiles chaudes de la nébuleuse de la Tarentule, situées dans le superamas d'étoiles RMC 136, se trouvent en haut et à droite de l'image en bas de l'article et sont suffisamment puissantes pour provoquer le rayonnement de l'oxygène ressortant sur cette image comme une nébulosité bleue.

Au-dessous de NGC 2100, le rayonnement rouge indique soit que les limites extérieures de l'influence des étoiles chaudes de RMC 136 ont été atteintes, soit que les étoiles plus froides et plus âgées (qui sont les seules à pouvoir exciter l'hydrogène) ont une influence dominante dans cette région. Les étoiles qui illuminent NGC 2100 sont plus vieilles et moins vigoureuses et ont par conséquent une faible (ou même aucune) nébulosité associée.

Le New Technology Telescope (NTT), un des fleurons de l'observatoire de La Silla au Chili. © ESO

Amas ouverts et globulaires

Les amas d'étoiles sont des groupes d'étoiles formées en même temps à partir d'un même nuage de gaz et de poussière. Les étoiles les plus massives ont tendance à se former dans le centre de l'amas alors que les moins massives dominent les régions externes. Le plus grand nombre d'étoiles est concentré au centre, rendant le milieu de l'amas plus brillant que les régions externes. NGC 2100 est un amas ouvert (comme l'amas des Pléiades), ce qui signifie que ses étoiles ne sont que faiblement liées par la gravité. Ces amas ont une durée de vie qui se mesure seulement en dizaines ou en centaines de millions d'années, car ils peuvent éventuellement se disperser lors d'interactions gravitationnelles avec d'autres corps. Les amas globulaires (comme M 107), qui peuvent paraître semblables pour les yeux non exercés, contiennent beaucoup plus de vieilles étoiles, sont liés bien plus fortement et ont de ce fait une durée de vie plus longue : de nombreux amas globulaires ont été évalués comme étant presque aussi vieux que l'univers. Ainsi, alors que NGC 2100 doit être plus vieux que ses voisins dans le Grand Nuage de Magellan, il reste un enfant au regard de la plupart des amas d'étoiles.

Les données utilisées pour cette image de ce jeune amas « sous-apprécié » ont été sélectionnées parmi les archives de données de l'ESO par David Roma, un des concurrents au concours « Trésors cachés », organisé par l'ESO en 2010.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi