Sciences

En image : Messenger détaille la surface de Mercure

ActualitéClassé sous :Astronomie , image , sonde messenger

Messenger, la sonde américaine en orbite autour de Mercure depuis un mois a commencé sa cartographie détaillée de la planète avec des images haute résolution inédites.

Bek, un cratère d'impact né à la suite d'une violente collision. © Nasa
  • Découvrez les images de la mystérieuse planète Mercure

Après le succès de sa mise en orbite dans la nuit du 17 au 18 mars dernier au moment même où l'on pouvait suivre le retour de la planète Mercure dans le ciel du soir, Messenger (pour MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry and Randing) a entamé les choses sérieuses depuis le 4 avril. La sonde va mettre une année pour photographier la totalité de la surface de la première planète du Système solaire avec une résolution variant de 250 mètres à 1 kilomètre par pixel en utilisant sa caméra grand angle, ce qui devrait représenter environ 75.000 images. Mais la sonde dispose également d'une caméra très puissante permettant d'atteindre une résolution inférieure à 20 mètres par pixel. Les scientifiques de la Nasa ont donc décidé de sélectionner chaque semaine des sites intéressants pour en obtenir des vues particulièrement détaillées. En voici quelques-unes.

Une érosion venue de l'Espace

Si sur Terre les principaux agents qui modifient naturellement la surface des sols sont le vent et l'eau, ils sont inexistants sur Mercure. Par contre la très mince atmosphère ne permet pas d'offrir une protection efficace contre les collisions cosmiques. La surface de Mercure est donc exposée à toutes sortes d'impacts, des micrométéorites qui adoucissent les reliefs aux impacts majeurs de gros astéroïdes et de noyaux de comètes. Cette image prise le 5 avril avec une résolution d'environ 16 mètres par pixel montre des cratères avec différents niveaux d'usure.

Sol érodé sur Mercure. © Nasa

Les fosses volcaniques de Praxitèle

Acquise le 14 avril, l'image ci-dessous est centrée sur Praxitèle, un cratère de 198 kilomètres de diamètre qui porte le nom d'un célèbre sculpteur grec de l'Antiquité. Depuis les survols de Mariner 10 en 1974 et 1975 les planétologues ont acquis la certitude que Mercure a connu une activité volcanique dans le passé, soit sous forme d'épanchements de laves fluides lors de gros impacts (ce qui s'est passé sur la Lune), soit au cours d'éruptions explosives. Les fosses de Praxitèle, entourées d'un matériau particulièrement brillant, et disposées en arc de cercle sont sans doute une autre manifestation de ce volcanisme passé. La résolution de l'image est de 365 mètres par pixel.

Praxitèle et ses fosses volcaniques. © Nasa

Bek, un cratère presque lunaire

Bek est l'exemple type d'un violent cratère d'impact dont on retrouve tous les indices. Le bolide qui a frappé le sol à plusieurs kilomètres par seconde a provoqué une formidable explosion comme l'atteste le pic central formé par l'onde de choc. Des anneaux concentriques autour du cratère correspondent à une succession d'ondes produites par l'explosion (comme lorsqu'on jette un caillou dans l'eau) qui se sont figées dans le sol. Enfin la pluie de matériaux qui sont retombés après l'impact est à l'origine de nombreux cratères secondaires tout autour. Cette image réalisée le 13 avril a une résolution de 61 mètres par pixel.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi