Le 19 avril 1971 l'Union soviétique mettait en orbite la première station spatiale, reprenant de l'avance sur les Américains qui avaient conquis la Lune deux ans plus tôt.
Cela vous intéressera aussi

Quand on regarde aujourd'hui la coopération internationale concernant l'ISS, on a du mal à imaginer la bataille de prestige qu'ont pu se livrer Américains et Soviétiques au début de la conquête de l'Espace. Tout avait commencé à l'avantage de la superpuissance de l'Est le 4 octobre 1957 avec la mise en orbiteorbite de Spoutnik, le premier satellite artificiel de la TerreTerre, suivi le 12 avril 1961 par le vol historique de Youri Gagarine dont nous avons fêté le cinquantième anniversaire il y a quelques jours.

Pour concurrencer ces réussites, les États-Unis vont se lancer dans une course effrénée en direction de la LuneLune qu'ils atteignent avec Apollo 11 en juillet 1969. Pendant ce temps les Soviétiques travaillent sur un projet de station orbitaleorbitale habitée. En pleine guerre froide il s'agit au départ d'un projet militaire destiné à la surveillance de la Terresurveillance de la Terre et à la destruction de satellites américains. Parallèlement l'idée d'une station spatialestation spatiale non militaire est développée. En janvier 1969 la technique des rendez-vous spatiaux semble maîtrisée avec l'amarrage réussi de deux vaisseaux SoyuzSoyuz et la voie est ouverte pour le lancement de la station Saliout 1.

Un destin tragique

Saliout 1 mesure 14 mètres de long pour une massemasse d'environ 19 tonnes. L'équipage dispose d'un volumevolume de 90 m3 répartis sur quatre compartiments cylindriques aménagés en laboratoire, poste de commandes et espace de vie. Vingt-et-un hublots permettent d'admirer la Terre vue de l'Espace et l'énergieénergie est fournie par deux panneaux solaires  totalisant une surface de 28 m2. Saliout 1 est lancée du cosmodrome de BaïkonourBaïkonour le 19 avril 1971 à l'aide d'une fusée ProtonProton et se retrouve sur une orbite à environ 200 kilomètres au-dessus de notre planète. Quatre jours plus tard la station spatiale doit être occupée par son premier équipage composé de Chatalov, Elisseïev et Roukavichnikov. Mais le vaisseau Soyuz 10 qui les amène ne parvient pas à s'arrimer à Saliout 1 et fait demi-tour. Le 7 juin la jonction est enfin réussie avec Soyuz 11. Pendant vingt-trois jours les cosmonautescosmonautes Dobrovolsky, Patsaïev et Volkov vont occuper Saliout pour y réaliser différentes expériences.

Leur retour le 30 juin sera dramatique. Lors de la séparationséparation du Soyuz de la station orbitale, une valve s'ouvre accidentellement, vidant la capsule de son airair. Les trois cosmonautes seront retrouvés sans vie sur leurs sièges par les équipes au sol venues les accueillir en héros. Aucun autre équipage ne rejoindra Saliout 1 qui restera en orbite jusqu'au 16 octobre avant de se désintégrer dans l'atmosphèreatmosphère