Sciences

En bref : Discovery amarrée à l’ISS et sortie spatiale en vue

ActualitéClassé sous :Astronautique , Discovery , ISS

Amarrage réussi pour Discovery, maintenant fixée à la Station internationale. Les deux équipages ont transféré du matériel et deux astronautes se préparent actuellement à une sortie.

Discovery, le 26 février 2011, photographiée par l'équipage de l'ISS. © Nasa

Samedi 26 février à 19 h 14 TU (temps universel), la navette Discovery a terminé son rendez-vous avec l'ISS, sous le pilotage manuel de Steve Lindsey, à la vitesse finale de 3 centimètres par seconde par rapport à la Station. Après une pirouette, la navette a présenté sa face inférieure aux locataires de l'ISS, comme c'est l'usage, de manière à ce qu'elle puisse être filmée. Les images seront analysées au sol pour vérifier l'intégrité de la protection thermique. C'est un défaut à ce niveau qui avait conduit à la destruction de la navette Columbia le premier février 2003.

La manœuvre s'est bien déroulée et l'équipage de la navette (mission STS-133) a pu rejoindre celui de l'expédition 26 de l'ISS. Après l'arrimage de l'ATV-2 européen et du HTV japonais, et avec les modules russes Soyuz et Progress, la Station est aujourd'hui accompagnée par l'ensemble des vaisseaux conçus pour la rejoindre. La nasa promet une photo de famille historique.

Au programme : transfert de matériel et d'astronautes

La première journée a été consacrée au transfert de matériel de la navette vers l'ISS, en particulier l'Express Logistic Carrier 4, une plateforme installée à l'extérieur de la Station et qui servira de support à différents équipements.

Les astronautes ont aussi transféré les combinaisons spatiales de Steve Bowen et Alvin Drew, arrivés avec Discovery, et qui effectueront deux sorties dans l'espace, aujourd'hui lundi et mercredi. Ce soir, ces deux astronautes s'isoleront dans un module où la pression de l'air sera réduite, de manière à évacuer de leur corps une partie de l'azote dissous dans leurs tissus. Les astronautes soumis à une faible pression dans leur combinaison spatiale sont en effet dans la même situation qu'un plongeur sous-marin remontant en surface et devant s'arrêter lors de paliers.

Cela vous intéressera aussi