Sciences

En bref : report du lancement d’Ariane 5 de plusieurs jours

ActualitéClassé sous :Astronautique , Arianespace , accès à l'espace

Initialement prévu dans la nuit de vendredi à samedi, le lancement d'Ariane 5 a été reporté d'une vingtaine de jours en raison d'une anomalie sur une vanne cryogénique sur le circuit d'hydrogène liquide.

Un EPC dans l'usine de les Mureaux d'Astrium d'où sont fabriqués ces étages pour Ariane 5. © Rémy Decourt

Arianespace a été contrainte de reporter de plusieurs jours le lancement d’Ariane 5 à la suite d'une anomalie constatée sur une vanne de l'Étage principal cryotechnique (EPC) du lanceur lors des opérations de chronologie finale du vol 203 dans la nuit de vendredi à samedi.

Cette vanne devant être remplacée, le lanceur a été ramené dans le Bâtiment d'assemblage final (BAF) d'où sera effectuée l'intervention. Son remplacement et les opérations associées devraient prendre une vingtaine de jours, Arianespace communiquera prochainement une nouvelle date de lancement.

L'EPC : réservoirs et moteurs

Haut de plus de 30 mètres, avec un diamètre de 5,4 mètres et une masse à vide de 14,1 tonnes, l'Étage principal cryotechnique de type C est essentiellement constitué d'un grand réservoir en alliage d'aluminium, d'un bâti moteur transmettant la poussée du moteur à l'étage et d'une jupe avant assurant la liaison avec le composite supérieur et transmettant la poussée des deux étages à poudre. Il est doté de deux compartiments contenant les 175 tonnes d'ergols (environ 25 tonnes d'hydrogène liquide et 149,5 tonnes d'oxygène liquide).

L'EPC est équipé du moteur Vulcain 2 et de deux étages d'accélération à poudre (EAP). En vol, il fonctionne de façon continue pendant environ 532 secondes et fournit l'essentiel de l'énergie cinétique nécessaire à la mise en orbite des charges utiles. L'étage assure également le contrôle en roulis du lanceur pendant la phase propulsée par l'intermédiaire du Système de contrôle en roulis. À son extinction, vers 187 kilomètres d'altitude pour cette mission, l'étage se désolidarise du composite supérieur et retombe dans l'océan Atlantique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi