au sommaire


    Avec 37 413 nouveaux cas chaque année et 16 865  décès, le cancer colorectal est en France, le troisième cancer le plus fréquent.  Il figure juste après les cancers de la prostate et du sein. Selon l'Institut national du Cancer (INCA), « (il) se développe le plus souvent à partir d'un polype adénomateux, encore appelé adénome. Des différents types de polypes adénomateux, l'adénome villeux (5 % des polypes) présente le plus grand risque d'évoluer  en cancer. » Le mode de vie (mauvaise hygiène alimentaire, excès de viande rouge et de charcuteries, tabagisme, sédentarité) est un  facteur de risque majeur.

    Symptômes du cancer colorectal

    Douleurs abdominales, troubles du transit intestinaltransit intestinal, anémieanémie... Autant de symptômessymptômes  qui peuvent faire suspecter un cancer colorectal. Néanmoins, ce dernier est souvent asymptomatique.

    Traitement du cancer colorectal

    Le traitement repose principalement sur la chirurgiechirurgie et plus précisément sur l'ablationablation de la partie malade du côloncôlon. Les médecins peuvent également proposer un protocoleprotocole  de traitement basé sur une radiothérapieradiothérapie et/ou une chimiothérapiechimiothérapie.

    Soulignons qu'il existe des familles à risque de cancer du côloncancer du côlon.  Après des années d'atermoiements la France s'est dotée d'une politique nationale de dépistagedépistage entre 50 et 74 ans.

    Source : INCA, 13 mai 2009