En 2010, en France, plus de 14.000 personnes étaient en attente d'une greffegreffe d'organe. La même année, environ 4.700 personnes ont connu une transplantationtransplantation d'organe, dont plus de la moitié ont reçu un reinrein, et plus de 1.000 une greffe de foiefoie. En plus de ces greffes d'organes, chaque année, de nombreuses greffes de tissus (peau, cornée, moelle osseusemoelle osseuse...) sont réalisées, avec par exemple 3.500 patients ayant bénéficié d'une greffe de cornée en 2010.

Actuellement, le nombre d'organes disponibles pour une greffe est insuffisant pour couvrir tous les besoins, d'où les campagnes visant à sensibiliser la population au don d’organes.

En 2010, plus de 4.000 personnes ont bénéficié d'une greffe d'organe, les greffes de tissus sont également nombreuses. À l'image, une poche de moelle osseuse après prélèvement en bloc opératoire. © (CHU de Bordeaux. Service d'hématologie du professeur Milpied) Benoît RAJAU pour l'Agence de la biomédecine

En 2010, plus de 4.000 personnes ont bénéficié d'une greffe d'organe, les greffes de tissus sont également nombreuses. À l'image, une poche de moelle osseuse après prélèvement en bloc opératoire. © (CHU de Bordeaux. Service d'hématologie du professeur Milpied) Benoît RAJAU pour l'Agence de la biomédecine

Quelles sont les pathologiespathologies qui nécessitent une greffe ? Quelles règles biologiques et éthiques faut-il respecter pour la greffe d'organes ? Comment vit-on après une greffe ? Ce dossier vous aidera à répondre à ces questions.