Santé

La greffe du foie ou transplantation hépatique

Dossier - Greffe : greffes d'organes et de tissus
DossierClassé sous :médecine , greffe , greffe d'organe

-

L'attente d'une greffe d'organe concerne chaque année en France plus de 14.000 personnes. Greffe de foie, greffe de cœur... mais aussi greffes de tissus (peau, cornée, moelle osseuse).

  
DossiersGreffe : greffes d'organes et de tissus
 

En France, plus de 1.000 greffes de foie ont été réalisées en 2010 ; il s'agit de la deuxième greffe d'organes la plus pratiquée après celle du rein. La greffe de foie ou transplantation hépatique est proposée à des patients qui souffrent d'une insuffisance hépatique terminale, pouvant résulter d'une hépatite, d'un cancer du foie ou d'une cirrhose.

La greffe du foie est la deuxième greffe la plus pratiquée en France. © (Créteil - Hôpital Henri Mondor-greffe hépatique) Benoit RAJAU pour l'Agence de la biomédecine

L'attente avant la greffe de foie

Lorsqu'une équipe médicale identifie une personne qui a besoin d'une greffe de foie, le patient est alors inscrit sur une liste d'attente nationale gérée par l'Agence de la biomédecine. L'attente peut durer de quelques jours à plusieurs mois voire un an, en fonction du groupe sanguin du malade et de la disponibilité des greffons. Comme le foie possède une capacité de régénération, il est aussi possible de prélever un greffon sur un donneur vivant, par exemple un membre de la famille, pour le greffer chez le malade. Une transplantation à partir d'un donneur vivant est plutôt envisagée pour des enfants car elle présente des risques de complications pour le donneur. La plupart du temps, la transplantation hépatique est réalisée à partir de foies prélevés sur des donneurs en état de mort cérébrale.

La transplantation hépatique

Lorsqu'un greffon est disponible, le patient en attente est appelé pour qu'il se présente rapidement dans son centre de transplantation. Deux interventions chirurgicales sont alors réalisées, l'une consistant à prélever le foie chez le donneur, l'autre sur le receveur chez qui le foie malade est retiré. Le foie prélevé doit être conservé dans les meilleures conditions afin de favoriser la réussite de l'opération. L'implantation du foie chez le receveur nécessite de raccorder les vaisseaux du greffon au système sanguin du receveur : on parle d'implantation orthotopique car le foie greffé est placé au même endroit que le foie malade.

Vivre avec un foie greffé

Après l'opération, le patient est suivi régulièrement. Toute sa vie, il doit prendre un traitement immunosuppresseur afin de limiter les risques de rejet du greffon. Ce traitement associe en général plusieurs molécules comme des corticoïdes et de la ciclosporine.

Les cultures de cellules de foie : une alternative à la greffe ?

Depuis les années 1990, la découverte des cellules souches chez l'Homme a permis de les utiliser pour résoudre le problème de pénurie d'organes disponibles pour la transplantation. En 2008, des chercheurs ont réussi à greffer sur un rat un foie entièrement créé en laboratoire. Les années à venir verront peut-être des essais cliniques visant à greffer une nouvelle génération d'organes créés en laboratoire...