Santé

Greffes de visage, greffes de mains... les greffes surprenantes

Dossier - Greffe : greffes d'organes et de tissus
DossierClassé sous :médecine , greffe , greffe d'organe

-

L'attente d'une greffe d'organe concerne chaque année en France plus de 14.000 personnes. Greffe de foie, greffe de cœur... mais aussi greffes de tissus (peau, cornée, moelle osseuse).

  
DossiersGreffe : greffes d'organes et de tissus
 

Ces dernières années, les média se sont fait l'écho de greffes spectaculaires, comme la greffe des mains ou la greffe de visage. Le professeur Jean-Michel Dubernard a participé à plusieurs de ces greffes historiques.

Les greffes de main et greffes de visage sont particulièrement impressionnantes. Pour la première greffe totale de visage, il a fallu transplanter également le système lacrymal. © (Bloc chirurgical, Hospices civils de Lyon) Eric.Le Roux/Communication/UCBL

Septembre 1998 : première greffe de main

En septembre 1998, la première greffe de main a été réalisée sur Clint Hallam, un Néo-Zélandais qui avait perdu sa main droite suite à un accident avec une tronçonneuse. L'opération a duré quatorze heures et a nécessité de raccorder vaisseaux, tendons, nerfs et muscles. Après avoir vécu pendant trois ans avec une main greffée, le patient a demandé qu'elle lui soit retirée car il rencontrait des difficultés psychologiques pour accepter la main d'un autre. C'est pourquoi par la suite l'équipe du professeur Dubernard a privilégié les cas de patients ayant perdu les deux mains et donc plus susceptibles d'accepter les greffons.

Janvier 2000 : première greffe mondiale des deux mains

Le 13 janvier 2000, l'équipe de Jean-Michel Dubernard a effectué la première double greffe de mains au monde sur un patient dont les deux mains avaient été amputées à la suite d'un accident. Dix ans plus tard, le patient vit normalement. Depuis cette greffe historique, d'autres personnes ont pu bénéficier d'une double greffe de mains dans le même hôpital lyonnais.

Des greffes du visage historiques

  • 2005 : greffe partielle de visage sur Isabelle Dinoire, avec un triangle comportant le nez et la bouche. Cette greffe a été réalisée à Amiens par une équipe composée de nombreux médecins, dont Bernard Devauchelle et Jean-Michel Dubernard.
  • 2010 : greffe totale de visage chez un homme par l'équipe du professeur Lantieri à Créteil, avec en particulier la greffe des paupières et du système lacrymal.