Santé

Des greffes de tissus qui tuent

ActualitéClassé sous :médecine

-

Les valves cardiaques, les tendons, les os, et plus généralement tous les tissus pouvant être greffés représentent un secteur en pleine expansion. En 1999, 650 000 greffes de tissus ont été réalisées aux Etats-Unis.

Crédit : www.maitrise-orthop.com

Peu de complications sont enregistrées à la suite de ce type d'intervention, mais une greffe de tissu pratiquée au niveau d'un genou il y a quatre mois, chez un homme âgé de vingt-trois ans, a entraîné sa mort.

Selon des experts, le tissu utilisé, prélevé dix-neuf heures après le décès sur un cadavre conservé dans un local réfrigéré, a du être infecté par les bactéries de l'intestin lors de la décomposition. Parmi les facteurs pathogènes, les plus dangereux sont les Clostridia, présentes sous la forme de spores en suspension contre lesquels les antibiotiques sont impuissants. D'où la difficulté d'obtenir des tissus parfaitement stérilisés grâce à des solutions antibiotiques. Efficaces, les rayons gamma endommagent hélas les tissus des cartilages ou des tendons.

Une étude menée par les Centers for Disease Control and Prevention d'Atlanta(Georgie) sur les cas d'infections bactériennes graves a constaté vingt-six décès, dont quatorze cas survenus à la suite de greffes de tissus provenant de la même entreprise de traitement et de conservation des tissus, CryoLife de Kennesaw (Georgia).

Cela vous intéressera aussi