Tant qu’ils restent dans l’atmosphère, les gaz à effet de serre continuent à réchauffer la planète, de nombreuses années, voire des siècles après avoir été émis. © Алексей Филатов, Adobe Stock
Planète

Réduire les gaz à effet de serre pour stopper le réchauffement ?

Question/RéponseClassé sous :Réchauffement climatique , gaz à effet de serre , atmosphère terrestre
 

Si les émissions de gaz à effet de serre s'arrêtaient, pour autant le réchauffement climatique se poursuivrait malgré tout. Tant qu'ils restent dans l'atmosphère, les gaz à effet de serre continuent de réchauffer la planète, de nombreuses années, voire même des siècles après avoir été émis.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] COP 21 : une playlist vidéo pour tout savoir sur le réchauffement climatique  Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se tient la conférence de Paris sur le climat ou COP 21. Ce sommet international doit aboutir sur un accord pour le climat, afin de maintenir le réchauffement climatique mondial en dessous de 2 °C. Futura-Sciences a regroupé pour vous, dans cette playlist vidéo, tout ce qu’il faut savoir pour comprendre les enjeux de cette conférence. 

On relie souvent le réchauffement climatique aux émissions de gaz à effet de serre (GES), sous la pensée commune que l'arrêt de ces GES permettrait d'endiguer le réchauffement que connaît la Terre.

Cependant, si l'on cessait immédiatement toutes les émissions de gaz à effet de serre, le réchauffement climatique en cours ne s'arrêterait pas instantanément. En effet, si cela stabiliserait les concentrations des différents GES, ceux-ci continueraient d'agir sur l'effet de serre et à réchauffer la Planète tant qu'ils seront présents dans l'atmosphère.

© Robert A. Rohde, Wikimédia Commons, CC by-nc-sa

Combien de temps les gaz à effet de serre restent-ils dans l'atmosphère ? 

Si la vapeur d’eau, le principal gaz à effet de serre, quitte le système atmosphérique en quelques jours, il n'en va pas de même pour les autres gaz qui restent dans l'atmosphère en moyenne :

  • 12 ans pour le méthane ;
  • un siècle pour le CO2 ;
  • 120 ans pour le protoxyde d'azote (N2O) ;
  • et plus de 50.000 ans pour certains gaz halogénés (CF4, etc.).

Les scientifiques ont ainsi démontré que, à cause de cette particularité et des réactions en chaîne engendrées, les températures moyennes et le niveau de la mer continueraient à s’élever pendant 100 ans même si l'on ne produisait plus aucune émission de gaz à effet de serre.

Plus les concentrations en GES seront élevées dans l'atmosphère et plus le réchauffement pourra se poursuivre longtemps. Par conséquent, plus les réductions des émissions de GES seront tardives et plus l'ampleur du changement climatique se fera sentir sur la durée.

Pour appréhender le réchauffement climatique, il faut comprendre son lien avec le phénomène naturel de l’effet de serre. François-Marie Bréon, chercheur au laboratoire des Sciences du climat, a accepté de clarifier la question au cours de cette interview. © Futura-Sciences

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !