La couche d’ozone et l’ozone troposphérique n’ont pas le même rôle sur l’environnement et le climat. Un pic d’ozone en troposphère peut être très dangereux pour les organismes vivants, et le gaz a un pouvoir de réchauffement à l’échelle mondiale.
Cela vous intéressera aussi

Dans la stratosphèrestratosphère, l'ozone est un gazgaz essentiel. La couche d'ozonecouche d'ozone agit comme un filtre à UVUV, protégeant ainsi les organismes de ce rayonnement nocif de courte longueur d'ondelongueur d'onde. La formation de ce gaz dans la troposphèretroposphère, essentiellement provoquée par l'émissionémission anthropique de gaz précurseurs tels que les composés organiques volatils (COVCOV) et les oxydes d'azoteazote (NOx), a un tout autre effet.

Propriétés radiatives et oxydantes de l’ozone

L'ozone troposphériqueozone troposphérique est à la fois un polluant et un gaz à effet de serregaz à effet de serre. C'est en effet un gaz très agressif, il pénètre facilement jusqu'aux voies respiratoires, provoquant toux, troubles pulmonaires ou irritations oculairesoculaires. Dans l'environnement, l'ozone troposphérique peut provoquer des nécroses foliaires et influence sensiblement les rendements agricoles, détruisant les cultures de bléblé et de pommes de terrepommes de terre. L'ozone troposphérique est l'un des quatre polluants mesurés quotidiennement pour déterminer la qualité de l'airair que l'on respire.

En plus d'être un polluant, l'ozone a des propriétés radiatives qui lui confèrent un rôle de gaz à effet de serre en troposphère. D'après le GiecGiec, l'ozone troposphérique aurait un forçage radiatifforçage radiatif de 0,35 W/m2 en moyenne (compris dans un intervalle de 0,25 à 0,65 W/m2).