Planète

Constitution et mode de vie des méduses

Dossier - Le monde mystérieux des méduses
DossierClassé sous :zoologie , méduse , mer

Les méduses vivent dans tous les océans et les mers du monde, de la surface jusqu’au fond, y compris dans les abysses ! Quelques espèces vivent dans les mangroves et les lacs salés, d’autres se sont adaptées aux eaux douces. Certaines sont transparentes, presque invisibles ; d’autres lancent de vrais feux d’artifice dès qu’on les effleure...

  
DossiersLe monde mystérieux des méduses
 

Pour ne pas confondre les méduses avec les cténaires, et pour approfondir notre connaissance de ces animaux mystérieux, penchons-nous sur leur constitution et leur mode de vie.

Constitution et mode de vie des méduses. Ici, une méduse commune (Aurelia aurita), ou méduse lune. © Hans Hillewaert, CC by-sa 4.0

Constitution des méduses

Les méduses sont des invertébrés qui ne possèdent ni coquille, ni carapace pour soutenir leur corps. Celui-ci, constitué de 98 % d'eau, leur assure une bonne flottabilité. Il est constitué d'une sorte de sac à double paroi, rempli d'une gelée, la mésoglée. Au centre de l'ombrelle, pend le manubrium qui, vers le haut, débouche dans l'estomac, et vers le bas, se termine par la bouche.

Les méduses sont des invertébrés. © Fotopedia, CC by-sa

Selon les espèces, la bouche est entourée de lèvres ou de bras, courts ou longs, épais ou minces, lisses, festonnés ou en buisson. Sans branchies ni poumons, les méduses respirent à travers la paroi de leur corps.

Elles ne possèdent ni cœur, ni cerveau et leur système nerveux est un simple réseau de cellules. Le bord de l'ombrelle porte des organes d'équilibre, les rhopalies, et des ocelles sensibles à la lumière. Les espèces les plus évoluées ont même des yeux, avec cornée, cristallin et rétine !

Méduse Aurelia. © Stéphanie De Nadaï, GNU 1.2

Milieu de vie des méduses

Les méduses font partie du plancton et sont portées par les courants marins ; certaines ont toutefois la capacité de nager. Les méduses vivent dans tous les océans et les mers du monde, de la surface jusqu'aux grands fonds. Beaucoup vivent à quelques mètres de la surface, ou entre deux eaux, là où la nourriture est abondante. Certaines affectionnent les rivages, d'autres préfèrent la haute mer. Quelques espèces s'aventurent jusque dans les abysses, des milieux extrêmes pourtant peu favorables à la vie : il y fait noir, les températures y sont très basses (environ 2 °C), il y a peu d'oxygène et les pressions sont énormes !

Au fur et à mesure des explorations menées dans les grandes profondeurs, les scientifiques découvrent régulièrement de nouvelles espèces, aux formes insoupçonnées. Certaines espèces vivent dans les mangroves et les lacs salés. Une espèce s'est même adaptée aux eaux douces. Certaines méduses montent et descendent sur de très longues distances pour se nourrir de plancton.

Les méduses vivent dans des milieux très variés. © DR

En Méditerranée, la petite Solmissus monte 1.000 mètres chaque jour ! Elle commence à migrer vers 16 heures, arrive en surface vers minuit, remplit son estomac puis redescend. L'équivalent, pour un humain d'1,60 mètre de haut, de 60 kilomètres aller-retour !

Beaucoup de méduses et de poissons vivent associés. Certaines espèces n'utilisent les méduses que comme support pour leur développement jusqu'à l'âge adulte et s'en séparent ensuite. D'autres espèces y passent la totalité de leur vie. Cyanea entraîne ainsi des bancs de morues et de maquereaux juvéniles depuis leur zone de nurserie vers le grand large en leur servant d'hôtel et de restaurant.