L’opticien-lunetier vend des lunettes et des lentilles de contact mais il a aussi un rôle de conseiller important auprès de ses clients. © Production Perig, Adobe Stock.
Sciences

Opticien

MétierClassé sous :Métiers , opticien , lunettes

Tu hésites entre la mode, le commerce et la santé ? Le métier d’opticien devrait répondre à toutes tes attentes. En charge de la vente de lunettes ou lentilles de contact visant à améliorer la vue de ses clients, l’opticien-lunetier doit aussi être à la pointe de la mode pour répondre aux tendances. 

L’opticien-lunetier est un commerçant chargé de la vente de lunettes de vue, de lunettes de soleil ou encore de lentilles de contact. En plus de ces dispositifs de correction et de confort, l’opticien peut également réaliser lui-même des tests de vue et vend de nombreux autres produits (loupe, étui, produit d’entretien...). 

A l’aide de l’ordonnance d’un ophtalmologiste, l’opticien-lunetier va aider son client à choisir sa nouvelle monture de lunettes ou ses lentilles de contact. Si le patient opte pour des lunettes, l’opticien va alors avoir un rôle de conseiller afin d’aider le client à choisir la meilleure monture pour lui en fonction de la forme des lunettes, de la morphologie du visage, des besoins du client et de l’utilisation quotidienne ou non des lunettes. Il va lui proposer différentes options comme des montures avec ou sans pattes, en plastique ou en carbone, des verres anti-reflet, incassables, anti-rayure, affinés, afin d’arriver au confort maximal pour son client. Une fois la monture et les verres choisis, l’opticien procède au montage des verres dans la monture après les avoir centrés, découpés et polis. Il réalise enfin les derniers réglages directement sur le visage du patient afin de s’assurer que la monture soit bien adaptée.

Si le client opte pour des lentilles de contact, l’opticien va s’assurer que la personne les supporte bien, lui expliquer comment les entretenir et lui proposer des produits d’entretien. Enfin l’opticien-lunetier assure toute la partie administrative en gérant la relation avec la sécurité sociale et la mutuelle du patient. 

Les principales compétences et qualités à avoir

Métier à forte polyvalence, l’opticien doit combiner compétences techniques et qualités humaines :

  • faire preuve de minutie et de précision dans la manipulation des appareils de mesure ;
  • avoir une grande dextérité pour manipuler les verres et les montures ;
  • maîtriser l’anatomie de l’œil ;
  • aimer le contact avec la clientèle ;
  • être patient et pédagogue ;
  • avoir la fibre commerciale ;
  • se tenir au courant des modes et tendances en matière de couleurs ou de formes de lunettes ;
  • savoir être à l’écoute de ses clients ;
  • être en capacité de conseiller sa clientèle et être force de proposition ;
  • savoir gérer ses stocks et manager une équipe ;
  • être organisé et rigoureux.
Une fois les verres et les lunettes choisis, l'opticien procède aux derniers réglages avec son client. © Kzenon, Adobe Stock.

Les conditions de travail

L’opticien travaille en semaine et le samedi avec des horaires étendus. En contact permanent avec la clientèle, il doit savoir s’adapter à toutes les situations. Avec l’allongement de la durée de vie, les opticiens ont de beaux jours devant eux. Les opticiens n’ont aucun mal à trouver du travail une fois diplômés mais la concurrence est rude entre magasins franchisés, enseignes indépendantes et nouveaux acteurs sur Internet. Il n’est donc pas toujours facile de se faire une place sur le marché si vous souhaitez évoluer à votre compte.

 Comment devenir opticien ?

Pour exercer le métier d’opticien, il est nécessaire d’obtenir le BTS Opticien-Lunetier, correspondant à un niveau bac + 2. L’étudiant peut ensuite poursuivre ses études en bac + 3 ou bac + 5 afin de se spécialiser ou approfondir ses connaissances :

  • Licence professionnelle Métiers de l’optique, université de Nîmes ;
  • Licence professionnelle Optique professionnelle, La Rochelle université ou Fougères ;
  • Licence professionnelle d’optique, université Paris-Saclay ;
  • Licence professionnelle Optique professionnelle, Parcours Santé visuelle, Aix-Marseille Université ;
  • Licence Management de magasin d’optique, Ecole supérieure d’optique de l’Ouest (ESOO), Angers ;
  • Bachelor des Sciences de la vision, Bachelor de Manager en optique, Bachelor de Lunetier créateur, Institut supérieur d’optique (ISO), multiples campus ;
  • MBA Stratégies Commerciales et Marketing en Optique, ISO, multiples campus.

Le salaire d’un opticien

En moyenne, un opticien salarié débutant gagne environ 1600 euros brut par mois. Son salaire peut progresser autour des 1900-2000 euros brut mensuel rapidement. A son compte, un opticien-lunetier peut prétendre à une rémunération beaucoup plus attractive située entre 3000 et 6000 euros brut par mois en fonction du lieu d’implantation de son magasin. 

Les perspectives d’évolution d’un opticien

Un opticien débutant commence souvent sa carrière comme salarié dans un magasin d’optique. Avec quelques années d’expérience, un opticien peut ouvrir lui-même son propre magasin ou prendre un poste de responsable au sein d’une grosse société. La recherche peut également être une perspective d’évolution, tout comme l’industrie optique. Il peut enfin choisir une spécialisation comme l’optométrie ou la contactologie.

 Entreprises qui emploient des opticiens

  • Magasin spécialisé ;
  • centre mutualiste ;
  • enseigne indépendante.

Maman, ce que je fais te saute aux yeux pas vrai ?! Et oui, je vends des lunettes et des lentilles aussi bien pour les enfants que pour les personnes âgées. Et c’est ça qui me plaît. Chaque jour de nouveaux clients à aider à y voir mieux. Mais pas que. J’ai donc un rôle de vendeur mais aussi un rôle de conseiller technique. Je dois ainsi conseiller au mieux mon client sur le choix de sa monture, de ses verres, en fonction de son budget mais aussi de sa morphologie de visage. Changement de branche donc, me voilà aussi coach beauté ! Autre activité, je fais des examens de vue pour confirmer la correction prescrite par l’ophtalmologiste ou pour voir son évolution. Je fais aussi des adaptations aux lentilles de contact et je prends des mesures sur les verres afin que la vue de mon client soit la plus confortable avec. Autre aspect du métier, la partie technique, où dans mon atelier, je taille le verre en tenant compte des mesures prises avant sur le client. Enfin, j’assure aussi le service après vente. Alors tu as toujours la même vision sur mon métier ?