Planète

En savoir plus

Dossier - La banane
DossierClassé sous :botanique , banane , guadeloupe

-

On compte environ 1000 variétés de bananier regroupées en 50 groupes et il existe une multitude de banane différentes sur la planète. À graines, sans graines, minuscules, énormes, longues, courtes, carrées, rondes, droites, courbes, vertes, jaunes, roses, panachées, argentées, tigrées, les bananes, consommées crues ou cuites, peuvent avoir tous les goûts et satisfaire tous les consommateurs. En Afrique de l'Ouest, il existe un bananier plantain qui produit un seul fruit pouvant atteindre jusqu'à 50 cm de long ! Sur nos tables apparaissent surtout les variétés de bananes dessert cultivées pour l'exportation, les « Cavendish » : Lacatan, Poyo, Grande naine.

  
DossiersLa banane
 

Le bananier : la plus grande "herbe" du monde

Le bananier n'est pas un arbre, mais une herbe géante qui peut atteindre jusqu'à 15 mètres de hauteur. C'est, en fait, la plus grande herbe du monde. En s'enroulant les unes autour des autres, Ies feuilles donnent naissance au "pseudo tronc" qui ressemble au tronc des arbres mais ne contient pas de bois. Comme la frondaison d'un arbre, les limbes des feuilles s'étalent,alors au-dessus du pseudo tronc. Le bananier pousse dans les régions chaudes et humides. Il est essentiellement constitué d'eau (80 %). Près de 1000 variétés de bananiers poussent dans le monde !

Le bananier serait-il immortel ?

Le bananier est une plante étrange qui se succède à elle même. Lorsqu'on récolte son régime, le pied-mère meurt (on sectionne alors, non seulement la tige florale, mais aussi le pseudo tronc). Mais avant la récolte, il a émis des ramifications latérales qui vont lui succéder. De sa tige souterraine (appelée aussi bulbe, souche ou rhizome) vont pousser des rejets (ou rejetons) qui assureront, par voie végétative, la pérennité du bananier. Chaque rejet peut donner un plant de bananier qui peut succéder au pied-mère sur la même souche ou être détaché pour être planté et cultivé ailleurs.

Les incroyables propriétés diététiques de la banane.

La banane est un fruit très énergique (90 calories/100 gr). Manger une banane par jour assure nos besoins quotidiens en potassium. Nutritive, facile à digérer, elle est riche en hydrates de carbone, phosphore, calcium, fer, vitamines A, B et C. Contrairement à ce que l'on dit trop souvent, la banane ne fait pas grossir et se digère très bien.

Banane dessert ou plantains ?

Les bananiers cultivés (dit cultivars) se divisent en deux grands sous-groupes : celui des bananes douces ou bananes dessert et celui des bananes à cuire, parmi lesquelles les plantains occupent une place prépondérante.

Le papier "Banane" au secours des forêts.

Un Japonais a mis au point un procédé de fabrication de papier à partir des déchets de production bananière.

Éxpérimenté dans deux usines pilotes à Haïti, il permet d'obtenir 1200 feuilles au format A4 à partir d'une tonne de pulpe. La technique pourrait être étendue aux 129 états producteurs, contribuant aunsi à combattre le chômage et à épargner les forêts tropicales. Tandis que la demande de papier augmente, ce procédé permettrait de produire la moitié des 170 millions de tonne de pâte à papier consommé chaque année !

Le plus grand bananier du monde est un bananier sauvage !

Le plus grand bananier du monde s'appelle « Musa Ingens ».

Son pseudo tronc peut atteindre 15 mètres de hauteur et 2,5 mètres de circonférence et son régime de bananes peut peser jusqu'à 60 kg ! Hélas, ses fruits remplis de graines noires et dures ne sont pas comestibles. « Musa Ingens » pousse en altitude (de 1000 à 2100 mètres), dans les forêts de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Joséphine Baker a contribué à populariser la banane en France.

On se souvient encore de sa tenue de scène composée d'une simple ceinture de bananes. Il s'agissait en fait de bananes plantains surnommées "Oh, la, la ! Madame" par les Antillais et les Réunionnais.

La banane respire

Tous les fruits sont vivants et respirent. Mais tous ne mûrissent pas de la même façon. La banane est un fruit climactérique. Comme l'avocat, la poire, la mangue, la pomme, la prune, elle ne mûrit que si sa respiration s'intensifie brusquement. Alors qu'elle est encore verte, la banane se met à produire de l'éthylène. L'émission du gaz provoque une réaction biochimique qui génère une forte augmentation de la respiration du fruit. C'est ce « réveil en sursaut » qui déclenche le mûrissage : I'amidon se transforme en sucres, les tissus s'amollissent, la chlorophylle de la peau est détruite, la banane devient jaune. L'éthylène s'échappe ensuite de la banane et fait aussitôt mûrir ses voisines. Aujourd'hui, les bananes sont mûries à la demande. Elles sont stockées dans des mûrisseries souvent situées dans les marchés d'intérêt national (MIN) et de proximité des zones de grande consommation. La température varie entre 13 et 18°, selon les besoins, et est régulièrement contrôlée. Leur mûrissage est déclenché par la diffusion d'éthylène dans l'atmosphère des chambres de mûrissage.