CryoSat-2 a été construit par Astrium, à la tête d’un consortium de 31 entreprises dans 17 pays. Le site Astrium de Friedrichshafen a fabriqué la plate-forme du satellite et procédé à l’intégration de tous les instruments. Crédit Esa

Planète

Cryosat-2 doit être lancé le 8 avril

ActualitéClassé sous :océanographie , météorologie , Astronautique

L'Agence spatiale européenne vient d'annoncer que le satellite CryoSat-2, destiné à mesurer les variations d'épaisseur de la banquise et l'altitude des glaces continentales, sera lancé le 8 avril. Le décollage depuis le cosmodrome de Baïkonour est prévu à 13 h 57, TU. Le problème technique concernant les réserves de carburant du second étage du lanceur Dnepr, à l'origine du report du lancement prévu le 25 avril, a été réglé.

CryoSat-2 est une mission d'exploration de la Terre retenue en 1999 dans le cadre du programme Planète vivante de l'Esa. Elle est dite circonstancielle car son objectif est de donner rapidement des réponses sur un certain aspect de l'environnement terrestre.

En l'occurrence, le satellite CryoSat-2, construit par Astrium, cherchera des preuves formelles d'une réduction de la couverture glaciaire et permettra d'améliorer notre compréhension des relations entre l'état des glaces et le climat de la planète. L'étude de la fonte des glaces polaires, avérée dans l'hémisphère nord, est un enjeu majeur pour comprendre le réchauffement climatique.

CryoSat-2 est le premier satellite d’observation de la Terre spécifiquement dédié à l'observation des glaces. © Astrium

Pour réaliser sa mission, CryoSat-2 utilisera l'instrument Siral, construit par Thales Alenia Space. Il s'agit d'un altimètre radar interférométrique SAR qui émettra un signal radar en direction du sol et captera les ondes réfléchies. Le temps que mettra le signal à réaliser cet aller-retour sera fonction du relief, ce qui permettra d'établir une topographie précise de la zone étudiée. Ce satellite embarque également le système de positionnement Doris (Doppler Orbit and Radio Positioning Integration by Satellite).

CryoSat-2 est le troisième satellite du programme Planète vivante, après GOCE, lancé pour mesurer le champ de gravité de la Terre (mars 2009) et SMOS, conçu pour détecter l'humidité des sols et la salinité des océans (novembre 2009). Une première version du satellite CryoSat avait été perdue en octobre 2005 à cause d'un problème survenu pendant le lancement, au niveau du deuxième étage du lanceur Rockot. En février dernier, le tir de la fusée Dnepr qui devait emporter CryoSat-2 a été annulé après le constat d'une réserve de carburant insuffisante dans le deuxième étage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi