Des piliers de lumière en Alaska. © Allisha Libby, Nasa
Planète

Phénomène météo extraordinaire : les piliers de lumière

ActualitéClassé sous :météorologie , grand froid , chutes de neige

-

D'immenses piliers de lumière, aux allures surnaturelles, sont parfois photographiés l'hiver dans les régions froides. Ce phénomène spectaculaire est à la fois naturel et artificiel.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La croissance de flocons de neige, un spectacle hypnotisant !  Bienvenue dans le monde de la neige. Découvrez la croissance de flocons de neige vue au microscope et en accéléré. Des images pleines de poésie qui nous racontent la formation des flocons, presque toujours en étoile à six branches symétriques. Et il n’y en a pas deux identiques. 

Les piliers de lumières (light pillars, en anglais) sont un phénomène météorologique qui fait partie de la famille des halos solaires. Il est possible d'en voir chaque hiver dans les régions polaires, au Canada, au nord des États-Unis (Montana, Alaska, région des Grands Lacs), mais aussi en Russie, ainsi qu'à l'est et au nord de l'Europe (Scandinavie, Pologne...). Des piliers de lumière ont aussi parfois été aperçus en France, majoritairement dans les Alpes, même s'il sont moins impressionnants qu'au nord des continents européen et américain.

Un type particulier de cristaux de glace nécessaire

Les piliers de lumière se produisent lorsque certaines conditions spécifiques sont réunies dans les basses couches de l'atmosphère. Dans les régions polaires, de fins cristaux de glace flottent en suspension dans l'air : il peut s'agir de neige très fine, ou simplement de nuages très fins, de type voile nuageux, comme les cirrus. Leur formation nécessite ensuite la présence d'un type particulier de cristaux de glace flottant près du sol, et sous des conditions météorologiques calmes, sans aucun vent : des cristaux particuliers sont nécessaires, en forme d'hexagone, qui se forment sous des températures glaciales, plus particulièrement entre -8 et -25 °C. La température idéale étant -12 à -16 °C. Ces cristaux en forme d'hexagone sont très plats et reflètent bien la lumière du soleil ou de la lune : ils agissent alors comme de petits miroirs.

Pour voir apparaître ces piliers, il faut une autre source lumineuse artificielle : des lampadaires, des buildings éclairés, des phares de voitures. Les piliers prennent ensuite la couleur de leur source d'origine, d'où le fait qu'ils peuvent arborer des couleurs différentes. Ils se forment généralement lorsque le soleil est très bas, juste avant le coucher de soleil, mais aussi tout au long de la nuit. Plus la concentration de cristaux de glace dans l'atmosphère est forte, plus les piliers de lumière sont gros et lumineux. Il est tout à fait possible de prévoir les conditions météo idéales à la formation des piliers de glace (température, vent faible, humidité dans l'air), mais beaucoup plus difficile de prévoir le type de cristaux de glace (hexagone) nécessaire à la formation du phénomène.

Des piliers de lumière qui « bougent » ?

Fait étonnant, selon notre position, on ne voit pas forcément la source du phénomène au sol (en général, des lampadaires) et cela peut laisser penser que ces piliers proviennent du ciel. Il peut également y avoir un décalage entre le pilier et sa source lumineuse au sol : le pilier n'apparaît pas forcément exactement au-dessus de sa source lumineuse, mais sur l'un des côtés, voire même complètement détaché, en l'air, avec un espace important entre le pilier et sa source. Certains de ces piliers peuvent même scintiller ou donner l'impression qu'ils bougent légèrement. Voilà pourquoi de nombreux observateurs croient assister à une apparition paranormale ! Le phénomène dure en général de quelques secondes à quelques minutes, tout au plus une dizaine de minutes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !