Des chutes de neige exceptionnelles ont empêché toute reproduction en Arctique l'an dernier

Classé sous :Réchauffement climatique , Groenland , manteau neigeux

L'Arctique n'est pas seulement menacé par le réchauffement climatique et la fonte de la glace. Le nord du Groenland a connu des précipitations neigeuses jamais vues depuis 20 ans à l'hiver 2018, aboutissant « à la plus grande catastrophe de reproduction de l'écosystème terrestre de ces deux dernières décennies », alerte une étude parue le 15 octobre dans la revue Plos Biology. Seules, de rares espèces d'animaux et de plantes ont pu se reproduire à cause de l'abondance et de la fonte tardive de la neige, rapportent les chercheurs. De précédents cas d'années « sans reproduction » avaient déjà été observés dans le passé, mais pour des espèces uniques. Cette fois, c'est l'ensemble de la faune et de la flore qui a été affecté, mettant en danger tout l'écosystème arctique. Avec des conséquences en cascade : moins de plantes signifie par la suite moins de nourriture disponible pour les animaux.

La station de Zackenberg, au nord du Groënland, a enregistré ses plus fortes précipitations neigeuses des 20 dernières années à l’hiver 2018. © Schmidt NM et al, Plos Biology, 2019.

« 2018 nous offre un aperçu de l'avenir, où la variabilité climatique pourrait pousser les espèces arctiques à leurs limites, prévient Niels Martin Schmidt, principal auteur de l'étude. Le changement climatique est plus qu'un simple réchauffement, et les écosystèmes peuvent être durement touchés par des événements encore rares mais extrêmes ». Entre les températures bien trop élevées l’été, des précipitations accrues et des débâcles accélérées, la capacité de reproduction des plantes et animaux est clairement en danger.

Une couverture neigeuse abondante a empêché la reproduction de la plupart de espèces de plantes et d’animaux. © Lars Holst Hansen