L’apparition de l’humidité dans une maison tient à trois causes principales qui parfois se conjuguent. Il existe de multiples moyens d’action contre ses effets visibles. Le temps, si besoin, d’investiguer et de traiter ensuite le mal à sa source. 

Cela vous intéressera aussi

En matièrematière d'humidité, des origines distinctes peuvent produire des effets similaires. Difficile pour le particulier de faire la part des choses. Seul un expert est en mesure d'établir un diagnostic correct et de préconiser les solutions adaptées. 

La condensation, problème numéro Un

Première cause d'humidité dans le résidentiel, la condensationcondensation s'observe aussi bien dans l'habitat neuf bien isolé que dans l'ancien. Elle provient des activités des occupants : cuisson des aliments, usage de l'eau chaude sanitaire, lavage en machine, respiration... En règle générale, le problème est lié à un défaut de ventilationventilation. Ouvrir de temps en temps les fenêtresfenêtres est insuffisant.

On doit assurer un renouvellement d'airair régulier : ventilation naturelleventilation naturelle assistée (VNA), ventilation mécaniqueventilation mécanique répartie (VMR), VMC simple ou double flux, selon les caractéristiques de l'habitation. Il est conseillé de maintenir une température ambiante constante, car l'air froid sature plus vite en vapeur d'eau que l'air chaud. Il est bon aussi d'isoler les parois donnant sur l'extérieur ou sur des locaux non chauffés.

Les infiltrations, de la toiture au sous-sol

Touchant l'enveloppe de la constructionconstruction, les infiltrations se produisent de haut en bas ou latéralement, en fonction des zones d'exposition aux intempéries ou aux ruissellements (appuis de fenêtres, bas de mursmurs...). ArdoisesArdoises ou tuilestuiles cassées, gouttièregouttière obstruée qui déborde, maçonneries poreuses, fissurées, revêtements de façadesrevêtements de façades ou joints dégradés... autant de causes courantes. Dans nombre de cas, une fois les dégâts réparés et l'étanchéitéétanchéité rétablie, les infiltrations cessent. Mais les altérations peuvent aussi engendrer de gros travaux de rénovation : intervention sur la charpentecharpente, réfection de la couverture, ravalement des façades... voire réalisation d'un drainagedrainage enterré !

Ce filet métallique évite les risques d’obstruction de la gouttière par les déchets végétaux. Il se clipse sur les picots d’attaches en plastique pour se maintenir en position. © Jardi Éco
Ce filet métallique évite les risques d’obstruction de la gouttière par les déchets végétaux. Il se clipse sur les picots d’attaches en plastique pour se maintenir en position. © Jardi Éco

Les remontées capillaires, une grosse galère 

Le phénomène d'humidité ascensionnelle résulte du contact des parois enterrées et des planchersplanchers bas avec l'eau présente dans le sol. L'eau imprègne les maçonneries sur toute leur épaisseur et grimpe de façon naturelle par capillaritécapillarité, pour s'évaporer à l'air libre. Taches, revêtements dégradés, formation de moisissure, de salpêtre... les effets s'observent à l'intérieur et à l'extérieur de l’habitation. À terme, les désordres peuvent provoquer le délabrement et l'insalubrité du bâtiment. On y répond au prix de lourds travaux.

Différents produits liquides ou pâteux permettent d’éliminer les effets visibles de l’humidité ou de prévenir leur apparition. L’application peut, selon les cas, s’effectuer localement ou sur l’intégralité des surfaces à traiter. © DR
Différents produits liquides ou pâteux permettent d’éliminer les effets visibles de l’humidité ou de prévenir leur apparition. L’application peut, selon les cas, s’effectuer localement ou sur l’intégralité des surfaces à traiter. © DR

Humidité, quelques astuces

  • Contre le salpêtre, utilisez un antisalpêtre avec un pulvérisateur qui éliminera et préviendra l'apparition de salpêtre sur les parois.
  • Pour éliminer les champignonschampignons et les moisissures, appliquez un fongicidefongicide de bonne qualité qui, une fois pulvérisé sur votre mur, enlèvera toutes les moisissures et empêchera leur réapparition.
  • Contre les taches blanches ou beiges des efflorescencesefflorescences, il suffit de passer énergiquement un bon coup de brosse à chiendentchiendent.
  • Contre les taches noires, nettoyez, puis passez une couche de peinture imperméabilisante.
  • Contre la moussemousse, pulvérisez un liquide antimousse à base de sels d'ammonium quaternairequaternaire.