Le sablage sec est très efficace contre les graffitis. © la-sableuse.info

Maison

Comment réaliser le sablage d'une façade ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , Décrasser façade , décrassage façade

Le sablage sec est un procédé couramment employé dans le ravalement des façades très encrassées. Il nécessite un équipement spécial, disponible en location. Un particulier peut le faire, à condition d'être un bricoleur suffisamment expérimenté.

Compte tenu de son agressivité, cette technique de nettoyage se destine à des surfaces dures et résistantes : béton enduit, bloc béton décoratif, bois, brique, pierre dure... Elle implique de protéger les ouvertures, les éclairages et tout ce qui se trouve à proximité de la façade. D'autres précautions (affichage, filet de protection...) sont à prévoir, si le décrassage s'effectue en bordure de voie publique ou d'une limite de mitoyenneté.

Quel matériel utiliser pour le sablage de façade ?

Le travail s'effectue à l'aide d'une sableuse pneumatique (généralement mobile) à pression ou surpression. Les modèles professionnels ont une contenance pouvant atteindre 280 à 300 litres. Ils sont couplés avec un compresseur d'air capable de délivrer entre 7 et 12 bars de pression de service. On trouve dans la grande distribution (GSB, négoces en matériaux, vente en ligne) des sableuses de 35 à 100 litres à des prix variant entre 32,50 et 200 euros. Elles sont couramment proposées avec un jeu d'accessoires : buses interchangeables, entonnoir de remplissage, masque cagoule, etc. Le compresseur s'achète à part. Si l'on n'est pas un adepte de l'outillage pneumatique, mieux vaut louer le matériel à la journée. Assurez-vous que le compresseur choisi ait une puissance adaptée à la capacité de la sableuse (c'est indiqué dans la notice d'utilisation de celle-ci).

Selon le modèle de sableuse, la cuve comporte un dessus plat ou arrondi comme celui-ci. Elle est fermée par un couvercle ou par un bouchon que l’on retire pour le remplissage. © Varan Motors France

Les granulats projetés à grande vitesse (plus de 700 km/h) peuvent provoquer des blessures sérieuses. Aussi, prenez soin de vous protéger de la tête aux pieds. Le masque « cagoule » à visière, souvent fourni avec les sableuses, constitue une protection basique des yeux et de la tête. Complétez avec des vêtements épais, des gants de chantier et de bonnes chaussures. Pour une tenue de sablage professionnelle, il vous en coûtera trois à quatre centaines d'euros (en moyenne).

À gauche, masque cagoule. À droite, casque et combinaison de sablage professionnels. © Esska

Préparer la sableuse

Avant de remplir la cuve de sable, il est recommandé de purger le tuyau d'alimentation d'air afin d'évacuer une possible condensation résiduelle. Ce qui nécessite de mettre le compresseur en service et de le raccorder à la sableuse. On doit également vérifier l'état des flexibles et des raccords, s'assurer que le filtre est vide et les vannes d'air en position de fermeture... Vérifications faites, le compresseur est mis à l'arrêt et déconnecté de la sableuse. On peut ensuite s'atteler au remplissage de la cuve.

  • Étape 1

Enlevez le couvercle ou le bouchon de la cuve et versez le sable jusqu’au niveau indiqué. Si besoin, secouez la cuve à deux mains pour faire entrer le sable restant sur le dessus. © C2m-negoce.com
  • Étape 2

Reconnectez le tuyau d’air du compresseur sur l’entrée de la sableuse. Replacez le bouchon et verrouillez-le, en maintenant la vanne d’admission toujours fermée. © C2m-negoce.com

La composition et la granulométrie du sable abrasif se choisissent en fonction du matériau à décrasser et de la technique employée : sèche ou à l'eau.

Montez une lance de diamètre adapté à l'extrémité du pistolet de sablage. Bon à savoir : installez le compresseur et la sableuse suffisamment à l'écart de la zone de projection, en les éloignant l'un de l'autre le plus possible.


Le sable abrasif est disponible en sacs de 25 à 35 kg. On peut aussi l’acheter en vrac ou se le faire livrer en « big bag ». © Point P (marques Sablières de la Perche et Socli)

Procéder au sablage de la façade

Mettez le compresseur en marche, ouvrez les vannes d'air et laissez tourner quelques minutes pour permettre à la cuve de la sableuse de monter en pression.

La pression de service se règle en agissant sur le manodétendeur du compresseur. © Einhell
Lorsque la sableuse est prête, prenez la lance en main et dirigez-la vers une surface test. Appuyez progressivement sur la gâchette du pistolet pour faire sortir le jet de sable. © la-sableuse.info

Le mélange air/sable se règle en actionnant la vanne située à la base de la cuve. Plus on ouvre cette vanne, plus on augmente le débit de sable.

Maintenez la lance en biais, suivant un angle d’environ 40°. Ne l’approchez pas à moins de 20 centimètres de la façade. Opérez par passes régulières, de haut en bas. © cabine-de-sablage.net

Quand la sableuse est vide, il n'y a plus que de l'air qui sort de lance. Fermez la vanne d'admission d'air et attendez que la cuve décompresse complètement pour remettre du sable. Une fois la recharge effectuée, rouvrez la vanne d'admission d'air et reprenez le sablage. De temps à autre, stoppez la compression afin de vérifier la lance. Si elle commence à s'obturer, dévissez-la et détachez délicatement les résidus agglomérés avec un tournevis à lame plate. Vérifiez également le filtre déshumidificateur et, si nécessaire, purgez-le en agissant sur la vis de vidange.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi