Cela vous intéressera aussi

Un photocopieur s'appelle aussi une photocopieuse. Féminin ou masculin, le mot désigne un appareil de reprographie qui permet d'obtenir, rapidement et à de faibles coûts, des copies de documents initiaux en papier, selon un procédé dit xérographique. Celui-ci a été découvert par Chester CarlsonChester Carlson en 1938.

  • Inventée en 1938-10-22 par Chester Carlson

Principe et description de la photocopieuse

Le principe est de produire une copie sèche, plutôt qu'une copie humide par polycopié. Le premier copieur xérographique baptisé le 914 est commercialisé en 1959 par Xerox. Vingt ans plus tard, la société est une multinationale qui détient 95 % du marché des duplicateurs.

Le photocopieur permet de reproduire des documents en couleurcouleur ou en noir et blanc. Il est constitué d'un cylindre métallique nommé tambour, recouvert d'une couche de matériau semi-conducteursemi-conducteur. À l'origine, on utilise le séléniumsélénium. Exposé à la lumièrelumière, ce matériaumatériau devient conducteur. Pour réaliser une copie, la couche de semi-conducteur est chargée positivement en électricité statique tandis que l'image à reproduire est projetée sur le tambour via un objectif et des miroirsmiroirs. Les zones claires rendent la surface semi-conductrice électriquement neutre. Le toner, fine poudre de carbonecarbone chargée négativement, est appliqué. Il adhère uniquement sur les zones sombres chargées positivement. La feuille de papier chauffée passe contre le tambour. Le toner, encre solidesolide, s'incruste dans les fibres. Le cylindre d'impression est débarrassé des résidus d'encre et rechargé en électricité : le cycle suivant peut commencer.

Utilisation du photocopieur

Aujourd'hui, les modèles de photocopieur sont dotés d'un processeurprocesseur, d'un disque durdisque dur et d'un modemmodem. On peut les utiliser pour scannerscanner des documents afin de les stocker sous forme numériquenumérique. Le photocopieur joue aussi le rôle d'une imprimante