Tech

Les cartouches d’imprimantes à jet d’encre : principe

Question/RéponseClassé sous :Bureautique , imprimante à jet d’encre , cartouche d'encre
Puces électroniques destinées à des cartouches d'encre. Elles indiquent si la cartouche est vide... et peuvent continuer à envoyer cette information après un remplissage à la sauvage, ce qui est interdit, cette opération contraignant l'utilisateur à acheter une cartouche neuve. © Zephyris/GNU Free Documentation License

Une imprimante à jet d'encre imprime en projetant des gouttes d'encre liquide depuis les buses fixées sur une tête d'impression mobile. L'encre est pompée depuis des réservoirs, les cartouches. Il y en une par couleur plus une noire, soit quatre en quadrichromie, mais il peut y en avoir davantage pour des impressions de grande qualité.

Les différentes techniques d'impression

Il existe plusieurs variantes techniques d'impression. Sur la majorité des imprimantes de bureau, l'encre est liquide et projetée grâce un effet piézo-électrique (qui déforme brutalement un cristal par une stimulation électrique, ce qui expulse une goutte). La projection peut se faire grâce à un échauffement brutal ; c'est le procédé bubble jet. L'encre peut se présenter sous forme de gel, voire de solide.

Les cartouches d'encre

Les cartouches sont pour la plupart de simples réservoirs ou, comme chez HP, comportent aussi la tête d'impression et son électronique de contrôle. Elles peuvent contenir une puce destinées à interdire le fonctionnement après un remplissage « sauvage » à l'aide d'une seringue, pratique que les fabricants de cartouches cherchent à empêcher.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi