Tout comme SpaceX et son projet Starlink, Amazon travaille sur son propre service d’accès à Internet par satellite baptisé projet Kuiper. La firme vient d’annoncer la première étape des lancements avec la mise en orbite de deux satellites expérimentaux fin 2022.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’incroyable trajet du trafic internet mondial Lorsqu’on se connecte à Internet, nos données empruntent un très long trajet. Un email parcourt ainsi en moyenne 15.000 km pour parvenir à destination !

Le projet Starlink de SpaceX aura bientôt un concurrent de taille. AmazonAmazon travaille actuellement sur sa propre constellationconstellation de satellites pour fournir une connexion à haut débitdébit partout dans le monde. Le géant vient de demander une autorisation afin de lancer deux satellites expérimentaux, la première étape pour concrétiser son projet Kuiper.

Le lancement des satellites KuiperSat-1 et KuiperSat-2 est prévu pour le dernier trimestre 2022. Dans son annonce, Amazon a indiqué qu'ils permettront de « tester les technologies de communication et de mise en réseau qui seront utilisées dans la conception finale de nos satellites » ainsi que les différentes procédures de lancement pour préparer la mise en orbite de la future constellation.

Un lancement complet prévu d’ici 2029

Le projet Kuiper représente un investissement de 10 milliards de dollars pour un total de 3.236 satellites, dont la moitié devront être lancés d'ici 2026 selon l'autorisation obtenue auprès de la Federal Communications Commission (FCC). Amazon prévoit d'avoir sa constellation complète en orbite avant fin juillet 2029. Ils seront placés en orbite basse, à 590 à 630 kilomètres d'altitude et la firme a déjà présenté son antenne pour les clients qui pourra atteindre un débit de 400 Mbps.

Amazon a quelques années de retard sur son principal rival SpaceX, dont l'abonnement à InternetInternet est déjà disponible en version bêtaversion bêta en France et fournit une connexion d'environ 150 Mbps. StarlinkStarlink devrait atteindre une vitessevitesse de 300 Mbps cette année et la firme vise à terme 10 Gbps. Reste à voir si tous ces satellites en orbite ne vont pas encombrer le ciel et créer des problèmes de pollution lumineuse et embouteillages, sans parler des déchetsdéchets...


Amazon veut déployer plus de 3.000 satellites pour fournir Internet au monde entier

Article de Louis NeveuLouis Neveu, publié le 05/04/2019

Il va y avoir du trafic en orbite basse autour de la planète. Après Space X, FacebookFacebook ou encore OneWebOneWeb, c'est au tour d'Amazon d'annoncer son intention de créer un réseau de satellites pour donner accès à Internet aux zones blanches.

L'information a été révélée par GeekWire après la découverte de pièces enregistrées par une filiale d’Amazon auprès de l'Union internationale des télécommunications (UITUIT). La firme aurait l'intention de lancer des milliers de satellites pour donner accès à Internet haut débit sur les zones mal ou non desservies. Confirmé par le géant du commerce en ligne, ce projet baptisé Kuiper a été déposé via la filiale d'Amazon, Kuiper Systems LLCLLC. En plus de couvrir les zones blanches de la planète, c'est du haut débit doté d'une latence minime que souhaite proposer Amazon. L'opération devrait coûter plusieurs milliards de dollars et mener au lancement de 3.236 satellites en basse orbite. Les satellites devraient évoluer autour de 600 kilomètres d'altitude.

Des satellites en pagaille !

Pour mener à bien ce projet colossal, la firme cherche des partenaires. Et pour lancer sa constellation, le patron d'Amazon pourrait exploiter les services de sa société Blue Origin, dont la fuséefusée New Shepard est toujours en phase de test. Cette entreprise fait écho au projet Loon de GoogleGoogle. L'objectif est d'arriver à desservir les zones non couvertes par Internet. Il repose sur l'emploi de ballonsballons stratosphériques gonflés à l'héliumhélium. Avec ce projet épaulé par le CNES, chaque ballon reste en l'air durant près de 200 jours grâce à des panneaux solaires. Les données couvrent quatre-vingt kilomètres et ont permis de couvrir des zones blanches au Sri-Lanka ou en Indonésie notamment. Mais, du côté des constellations de satellites, il existe également des initiatives équivalentes à celle d'Amazon. C'est le cas de OneWeb, qui compte déployer plus de 600 satellites avec la même intention. De son côté, Facebook avait annoncé la même chose avec son projet Athéna. Enfin, Space X souhaite également lancer un réseau de 12.000 micro-satellites pour couvrir les zones encore non desservies avec une transmission par laserlaser.