100 % électrique, Scout roule depuis mercredi dans la banlieue nord de Seattle, pas loin des bureaux d'Amazon. © Amazon

Tech

Après les drones, Amazon teste un robot de livraison

ActualitéClassé sous :robotique , amazon , e-commerce

-

Après les drones, Amazon a choisi d'explorer une nouvelle piste pour des livraisons automatisées : le minirobot. Il s'appelle Scout, il est 100 % électrique et ce petit chariot est testé depuis mercredi dans un comté de l'État de Washington pour la distribution de colis du lundi au vendredi.

Les habitants du comté de Snohomish, dans la banlieue nord de Seattle, ont découvert mercredi de nouveaux « animaux » dans les rues. Ou plutôt des robots puisque Scout est un chariot à six roues, autonome, chargé de livrer des colis Amazon pour les clients Prime du coin qui sélectionnent une livraison le jour même, en 24 ou 48 heures. Pas très loin des bureaux d'Amazon, ils seront au nombre de six à se balader dans la rue, plus précisément du lundi au vendredi.

Comment fonctionnent-ils ? À l'électricité évidemment pour polluer au minimum, et ainsi éviter à des camions ou des voitures plus polluants de sillonner dans les rues de la ville. Toutefois, ce type de livraison sera réservé aux colis de proximité, et dans un premier temps, ils effectueront leurs tournées accompagnés d'un employé Amazon chargé de vérifier que le chariot suit bien son itinéraire et qu'il est capable d'éviter des obstacles comme des piétons ou des chiens, mais aussi de traverser des rues.

De la forme d'une grosse glacière, Scout est autonome et roule à la vitesse de la marche d'un piéton. © Amazon

Fini les stationnements en double file ?

Ce que l'on ne sait pas encore, c'est si un même chariot est capable de livrer plusieurs colis en même temps, et la manière avec laquelle il se comporte lorsque le client n'est pas chez lui. Peut-être qu'Amazon combinera avec son autre innovation : Amazon Key, qui livre chez vous, en votre absence. Pour l'instant, il ne s'agit d'ailleurs que d'un test grandeur nature et Scout sera surtout utilisé dans la journée lorsqu'il y a moins de piétons dans la rue. Les habitants ne les croiseront donc pas le matin ou le soir.

L'objectif, pour Amazon, qui teste aussi la livraison par drones, est de trouver la solution la plus appropriée pour ce qu'ils appellent la livraison « last mile » (dernier kilomètre en français), qui évite qu'un livreur se mette en double file ou perde du temps à se garer. Ces petits robots ont aussi un avantage, ils s'adaptent à la marche d'un piéton et contrairement à des personnes en trottinette électrique, ils ne doublent pas et leurs capteurs leur permettent d'éviter les chocs. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi