Musique, danse, peinture, photo : quand les algorithmes se font artistes. © besjunior, Fotolia

Tech

IA : 8 créations artistiques de robots

Question/RéponseClassé sous :robotique , intelligence artificielle , apprentissage d'un robot

Les chauffeurs de taxi et les médecins ne sont peut-être pas les seuls à être menacés par l'intelligence artificielle. Les musiciens, scénaristes ou écrivains peuvent aussi trembler devant les performances de ces robots. Ceci dit, il y a encore quand même une bonne marge avant que ces derniers n'atteignent la créativité humaine.

L'intelligence artificielle est capable de prouesses impressionnantes. Elle détecte les cancers mieux que les médecins, pilote des voitures sans provoquer d'accident, découvre des planètes ou repère des individus potentiellement dangereux dans une foule de centaines de personnes. Mais on pensait jusqu'ici que la créativité était une qualité purement humaine. Erreur : certains robots sont capables de générer des œuvres totalement inédites, comme des chansons, des peintures ou des romans. Mais il est difficile de parler véritablement de création, car la machine se contente pour l'instant de recopier ou recombiner les données qu'on lui a fait ingurgiter.

Une photo inédite à partir d’une description

Si vous avez envie d'une belle photo d'oiseau jaune, votre premier réflexe sera sans doute d'aller sur Google images. Mais vous n'y trouverez que les mêmes oiseaux déjà photographiés. Des ingénieurs de Microsoft ont eux réussi à développer un programme capable de créer une photo pixel par pixel à partir d'une description. Ils ont pour cela « inversé » le processus de CaptionBot, leur IA capable de décrire une image avec des mots. Une démarche bien plus difficile pour la machine car elle doit imaginer des détails manquants dans la description, comme la branche sur laquelle est perché l'oiseau. Microsoft espère à terme pouvoir créer un film d'animation à partir d'un simple script.

L’IA de Microsoft construit une photo de toutes pièces à partir d’une simple description. © Microsoft

Une recette de cuisine inventive

Alain Ducasse et Marc Veyrat n'auront bientôt plus qu'à ranger leurs casseroles. Le programme Watson d'IBM arrive à concocter ses propres recettes de cuisine après avoir analysé des milliers d'ingrédients et de combinaisons possibles. Un livre de recettes (Cognitive Cooking with Chef Watson) issues de son imagination a même été publié, dans lequel on trouve un burrito au chocolat, une quiche suisse-thai à l'asperge ou encore un porridge d'escargots. Le programme a pris non seulement en compte les propriétés chimiques des ingrédients mais aussi les recettes les plus saines et les plus faciles à réaliser.

Le programme Watson d’IBM a concocté une série de recettes de cuisine publiées dans un livre. © Amazon

Un scénario de film

Bientôt sur Netflix ? En 2016, deux chercheurs ont dévoilé le premier court-métrage dont le scénario a été écrit par une intelligence artificielle, en l'occurrence un programme nommé Benjamin. Ce dernier a été alimenté avec des dizaines de scénarios de films et séries de science-fiction allant d'Interstellar à X-Files en passant par Le Cinquième ÉlémentStar Trek ou 2001, l'Odyssée de l'espace. Le résultat (tourné par de vrais acteurs dans le cadre du festival britannique Sci-Fi-London) semble hélas assez décevant avec des dialogues sans queue ni tête. Ainsi, au début du film, le personnage principal déclare : « Dans un futur où règne le chômage de masse, les jeunes gens sont forcés de vendre du sang », ce à quoi son interlocutrice lui répond : « Tu devrais voir le garçon et te taire. Je suis celle qui était censée avoir 100 ans ».

Le scénario du film Sunspring a été écrit par une intelligence artificielle nommée Benjamin. © PauseCafein, DailyMotion

Un chant de Noël

Marre d'écouter « Petit Papa Noël » à chaque réveillon ? Et si vous demandiez à une intelligence artificielle de composer une chanson rien que pour vous. C'est la tentative dans laquelle se sont lancés trois chercheurs de l'université de Toronto. Ces derniers ont d'abord alimenté un réseau de neurones récurrents avec 100 heures de chansons pop pour qu'il décortique la structure de chaque musique. Ils ont ensuite appris à l'IA à générer des paroles à partir d'une photo, puis à relier les paroles à de la musique pour produire une chanson. Le programme a été testé avec la photo d'un sapin de Noël entouré de cadeaux. Le résultat est disons... spécial. La musique ressemble bien à un chant de Noël, mais certaines phrases n'ont pas grand sens (« Il y a une heure et demie / Je suis content de te voir »).

Ce chant de Noël assez approximatif a été composé par une IA. © Hang Chu, Viméo

Un danseur transformé en pianiste

La marque japonaise Yamaha, bien connue pour ses instruments de musique, a réussi à faire jouer un piano tout seul en suivant les gestes d'un danseur lors d'un concert à l'université des Arts de Tokyo en novembre 2017. Grâce à quatre types de capteurs placés sur le corps du danseur Kaiji Moriyama, l'IA détecte et analyse chaque mouvement qu'elle relie à une base de données sonores. L'enchaînement des gestes est alors traduit en une mélodie envoyée vers un piano qui la reproduit « seul » avec le clavier et les pédales.

Les capteurs sur le corps du danseur traduisent ses mouvements en notes de musique. © Yamaha Corporation

Un faux Rembrandt plus vrai que nature

On dirait un authentique tableau de Rembrandt. Ce portrait d'un homme barbu n'a pourtant jamais été peint par l'artiste hollandais, mais par un logiciel d'intelligence artificielle mis au point par des ingénieurs de Microsoft. Ce dernier a analysé plus de 300 œuvres et appris grâce au deep learning comment dessiner les regards ou choisir les bonnes couleurs. Résultat, un tableau inédit capable de bluffer les experts. En 2015, des chercheurs de l'université de Tubingen en Allemagne avaient déjà initié un robot capable de transformer n'importe quelle photo en tableau sur le style d'un Van Gogh ou d'un Picasso.

Ce tableau de Rembrandt n’a jamais été peint par l’artiste mais par un programme d’intelligence artificielle à partir de vrais tableaux. © Projet Next Rembrandt

Un écrivain de science-fiction

En 2016, un robot a bien failli remporter un concours littéraire japonais. Parmi les 1.450 candidats inscrits, s'étaient en effet glissés onze programmes d'intelligence artificielle. Et un de ces écrivains virtuels, mis au point par l'université japonaise d'Hakodate, a réussi à figurer dans la liste des finalistes avec un roman au titre explicite « Le jour où un ordinateur écrit un roman ». Le créateur avait pourtant reconnu lui-même « quelques problèmes », notamment dans la description des personnages.

Le roman écrit par cette IA a convaincu les jurés dans un processus de sélection à l’aveugle parmi 1.450 candidats. © Naoko Kawamura

Un compositeur de musique originale

Créé par trois étudiants de l'Epita, une école d'ingénieurs en informatique, l'algorithme Lyreland est capable de créer des musiques originales en observant des suites de notes. Ils ont pour cela entraîné un réseau neuronal avec des milliers de chansons celtes disponibles en accès libre. L'algorithme produit ensuite une partition codée en format ABC que l'on peut convertir en musique grâce à un logiciel de synthèse instrumentale. Entièrement gratuite et disponible en open source sur Github, cette IA pourra aider des musiciens dans leur processus de création artistique mais aussi générer des fonds musicaux libres de droits pour des fonds vidéo par exemple.

Lyreland compose des partitions note par note. © Ares, YouTube

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : peut-on numériser la conscience ?  La science fonctionne souvent par biomimétisme, c'est-à-dire en s'inspirant du vivant. Numériser la conscience humaine est donc une étape logique dans la création d’une intelligence artificielle censée simuler ou outrepasser nos capacités. Futura-Sciences a rencontré Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (Institut de l’Internet et du multimédia) afin de comprendre les difficultés d’une telle entreprise.