Tech

Le drone livreur d’Amazon pourrait être guidé par smartphone

ActualitéClassé sous :drone , Amazon Prime Air , livraison par drones

Les informations issues d'un nouveau brevet déposé par Amazon révèlent que le géant du commerce en ligne envisage que ses drones livreurs puissent apporter une commande à l'endroit précis où se trouve le client. Comment ? En le suivant grâce au GPS de son smartphone.

Annoncé en 2013, le projet de livraison par drones Amazon Prime Air a d’abord suscité l’incrédulité et le scepticisme. Si les obstacles techniques et juridiques sont encore nombreux, le géant américain persévère et n’est désormais plus le seul à envisager cette solution. © Amazon

Bien que la perspective d'un service de livraison de colis par drones soit encore assez lointaine, plusieurs acteurs importants comme Amazon, DHL et même La Poste y travaillent déjà activement. Réduire les délais et les coûts de livraison, desservir des zones reculées font partie des principaux arguments qui motivent ce développement. Mais ces drones pourraient aussi faire ce qu'aucun service de livraison n'est en mesure de faire aujourd'hui : livrer le client là où il se trouve en temps réel. C'est précisément ce qu'envisage Amazon avec son service Prime Air. Il ne s'agit pour le moment que d'une idée dont les détails figurent dans un brevet que le bureau américain des brevets et des marques (USPTO) vient de rendre public.

Selon ce document, un drone livreur pourrait repérer un client grâce au signal GPS de son smartphone. Le brevet décrit une application mobile où figurent plusieurs options de livraison qui peuvent correspondre à différentes adresses : lieu de travail, lieu de vacances ou même un bateau à quai. Mais surtout, l'acheteur pourrait cliquer sur le bouton « bring it to me », littéralement « apportez-le moi », afin de recevoir son colis là où il se trouve en communiquant sa position géographique au drone. Voilà qui pourrait ravir les consommateurs les plus impatients...

Depuis le début du mois, le constructeur automobile allemand Audi teste un service de livraison des commandes passées sur Amazon directement dans le coffre des voitures. Les clients acceptent de communiquer la position de leur véhicule au chauffeur de DHL qui reçoit un code électronique temporaire avec lequel il peut ouvrir le coffre pour déposer les colis. © Audi, DHL, Amazon

Audi teste la livraison dans le coffre des voitures

Le brevet d'Amazon évoque également un réseau de communication entre les drones grâce auquel les appareils pourraient échanger en temps réel des informations liées à la météorologie ou aux spécificités d'un site de livraison. Le cyber-marchand réfléchit en outre à un système où plusieurs drones livreurs pourraient se relayer pour délivrer une commande : un drone gros porteur contenant plusieurs produits pourrait décoller de l'entrepôt pour aller déposer sa cargaison à un point relais où d'autres drones plus petits se chargeraient de la livraison individuelle aux clients. Bien entendu, un brevet ne garantit pas la faisabilité de l'idée. Dans le cas présent, le concept se heurte à de nombreux obstacles techniques et juridiques, sans parler des problématiques de sécurité.

Le scénario où un drone viendrait livrer une commande à un client attablé à la terrasse d'un café ou en pleine rue semble encore inconcevable. Mais qui sait ? Après tout, Audi teste bien un service de livraison de colis directement dans le coffre des voitures. Le mois dernier, le constructeur automobile allemand a en effet annoncé un projet pilote en partenariat avec Amazon et DHL. Il vient de débuter en Allemagne, à Munich. Les clients Amazon volontaires possédant une Audi acceptent de communiquer la position de leur véhicule au livreur DHL. Ce dernier obtient un code électronique temporaire et unique qui lui permet d'ouvrir le coffre de la voiture via son terminal électronique dont il se sert pour valider les livraisons. Il peut alors déposer le colis que le client trouvera à son retour. À l'avenir, le système pourrait aussi fonctionner à l'inverse en permettant aux usagers de faire enlever des colis ou des plis à expédier en les laissant dans le coffre de leur voiture.

Cela vous intéressera aussi