Elon Musk a fait livrer des kits de connexion Starlink en Ukraine et la Russie l'aurait menacé. © Brendan Smialowski, AFP
Tech

Guerre en Ukraine : Elon Musk craint pour sa vie

ActualitéClassé sous :cyberguerre , SpaceX , Elon Musk

-

Sur Twitter, Elon Musk a pris à témoin ses dizaines de millions de followers. L'aide qu'il fournit à l'Ukraine avec la mise à disposition de Starlink, son Internet par satellite, l'a placé dans le viseur de la Russie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’incroyable trajet du trafic internet mondial  Lorsqu’on se connecte à Internet, nos données empruntent un très long trajet. Un email parcourt ainsi en moyenne 15.000 km pour parvenir à destination ! 

« Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, au moins vous saurez ». C'est le message posté par Elon Musk sur Twitter, ce réseau social qu'il vient de s'offrir pour quelque 54 milliards de dollars. Le multimilliardaire et fantasque patron de Tesla et SpaceX a posté ce message à ses 91 millions de followers lundi matin.

Musk affirme qu'il a été menacé par un haut responsable russe pour son aide apportée à l'Ukraine via ses satellites Starlink afin de lui fournir une connexion à Internet. Selon Fortune, c'est Dmitri Rogozine, chef de l'agence spatiale russe Roscosmos et ancien vice-Premier ministre de la Russie, qui l'a mis en garde : « Elon Musk est impliqué dans l'approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire, a-t-il déclaré dimanche dans un message sur l'application de messagerie TelegramEt pour cela, Elon, vous serez tenu responsable comme un adulte, peu importe à quel point vous vous comportez comme un fou ».

150.000 utilisateurs de SpaceX

Depuis que la Russie a envahi l'Ukraine le 24 février dernier, les Ukrainiens ont de plus en plus de mal à se connecter à Internet, qu'il s'agisse des particuliers ou même de l'armée, et Musk a mis à leur disposition Starlink. Selon le vice-Premier ministre du pays, Mykhailo Fedorov, il y a actuellement 150.000 utilisateurs actifs par jour en Ukraine.

Le « tweet » de Musk n'a pas du tout amusé sa mère, Maye Musk, qui lui a répondu aussi sur Twitter. Ce à quoi le patron de SpaceX a rétorqué : « Désolé, je ferai de mon mieux pour rester en vie », lui a-t-il répondu.  Quant à Rogozine, il en a remis une couche, lui aussi sur Twitter, en reprochant à Musk de faire le buzz le 9 mai, jour de fête nationale en Russie : « Personne n'a besoin de vous. Arrêtez de faire l'idiot. Aujourd'hui, mon pays célèbre un grand jour -- le jour de la victoire sur le fascisme (...) Réfléchissez, Elon, de quel côté êtes-vous ? »

Pour en savoir plus

Elon Musk avertit l'Ukraine que le système de communication Starlink pourrait être ciblé par la Russie

Le patron de SpaceX, qui a mis la constellation de satellites Starlink et des stations de connexion à disposition de l'Ukraine, invite les utilisateurs à prendre des précautions pour ne pas risquer d'être visés par des frappes aériennes de l'armée russe.

Publié le 04/03/2022 par Marc Zaffagni

Quelques jours après avoir activé son service d'accès Internet par satellite au-dessus de l’Ukraine et envoyé une cargaison de kits de connexion sur place pour aider le pays à garder un lien numérique avec le monde extérieur, Elon Musk lance un appel à la prudence. Le milliardaire patron de SpaceX et Tesla, a publié un message sur Twitter invitant les personnes utilisant la connexion Internet Starlink en Ukraine à agir avec précaution en raison d'un risque « «élevé » qu'ils soient pris pour cible par l'armée russe.

« Avertissement important : Starlink est le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans certaines parties de l'Ukraine, la probabilité d'être pris pour cible est donc élevée. Veuillez l'utiliser avec prudence », écrit-il.

Il poursuit sa mise en garde en recommandant aux utilisateurs de « n'allumer Starlink qu'en cas de besoin et de placer l'antenne le plus loin possible des personnes » et d'installer « un camouflage léger sur l'antenne pour éviter toute détection visuelle. »

Les stations Starlink pourraient servir de balises pour des frappes aériennes

Cet avertissement d'Elon Musk intervient après celui émis par John Scott-Railton, chercheur en sécurité de l'Université de Toronto. Dans une série de tweets, il rappelle que la Russie possédant le contrôle aérien au-dessus de l’Ukraine, son armée pourrait assez facilement se servir des stations Starlink comme balises pour des frappes ciblées en exploitant les signaux montant vers les satellites. « La Russie a des décennies d'expérience dans l'attaque de personnes en ciblant leurs communications par satellite », souligne le chercheur. Il rappelle notamment comment le président tchétchène Dzhokhar Dudayev a été assassiné en 1996 par une frappe aérienne après que l'armée russe a eu détecté son téléphone satellite. John Scott-Railton insiste également sur le fait que le recours au chiffrement, à un VPN et d'autres outils de sécurité des communications ne protège pas contre la géolocalisation basée sur les émissions radio.

Mykhailo Fedorov, le ministre en charge du numérique dans le gouvernement ukrainien, a remercié Starlink pour l'aide apportée tout en demandant quelles étaient les solutions pour alimenter les stations satellite en cas de coupure de courant. Elon Musk a alors annoncé une mise à jour logicielle réduisant la consommation de crête du terminal et la possibilité de l'alimenter via une prise allume-cigare d'automobile. Il a également indiqué que l'itinérance mobile avait été activée afin de permettre à une antenne Starlink de maintenir son signal si elle est installée sur un véhicule en mouvement.


Guerre en Ukraine : le matériel Starlink est arrivé et ça fonctionne !

Article d'Edward Back, le 01/03/2022

Ce weekend, le vice-Premier ministre de l'Ukraine a lancé sur Twitter une demande à Elon Musk pour des kits de connexion Starlink. Le P.-D.G. de SpaceX a aussitôt réagi et le premier convoi de matériel est déjà arrivé sur place.

Depuis l'invasion russe, de nombreux Ukrainiens ont des difficultés pour se connecter à Internet. C'est l'une des conséquences de la guerre hybride de Vladimir Poutine, entre les cyberattaques qui paralysent le réseau et des bombardements qui détruisent l'infrastructure. Ce samedi 26 février, Mykhailo Fedorov, le vice-Premier ministre de l'Ukraine et ministre de la Transformation numérique, a interpellé Elon Musk sur Twitter.

« Pendant que vous essayez de coloniser Mars, la Russie essaie d'occuper l'Ukraine ! Pendant que vos roquettes atterrissent avec succès depuis l'espace, les roquettes russes attaquent le peuple ukrainien ! Nous vous demandons de fournir à l'Ukraine des terminaux Starlink », a-t-il écrit. Elon Musk, le patron de SpaceX qui fournit la connexion à Internet par satellite Starlink, a répondu à peine dix heures plus tard pour annoncer que le service était désormais activé en Ukraine et que des terminaux étaient en route.

Une connexion Internet qui peut être installée n’importe où

Cette bouteille lancée à la mer a produit des résultats rapides. Elon Musk a tenu sa promesse et à peine 48 heures plus tard les premiers kits Starlink sont arrivés dans le pays. C'est Mykhailo Fedorov lui-même qui a tweeté une photo d'un camion rempli des boîtes très reconnaissables de la marque en remerciant Elon Musk. Le don est plutôt considérable sachant que chaque kit vaut 500 euros.

Le service Starlink est assuré par une constellation d'environ 2.000 satellites et permet d'atteindre jusqu'à 150 mégabits par seconde. L'équipement, qui inclut une parabole, ne nécessite qu'une alimentation électrique qui peut être fournie par un groupe électrogène. Le système est ainsi indépendant de toute infrastructure au sol, et permettra donc d'assurer une connectivité minimale dans les zones d'Ukraine qui se trouvent coupées d'Internet.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !