La ligne de tranchées sur le front du Donbass à l’Est de l’Ukraine. © Sylvain Biget
Tech

L’Europe rejoint l’Ukraine sur le front des cyberattaques

ActualitéClassé sous :cyberguerre , cybersécurité , cyberattaque

Face à une Russie de plus en plus belligérante, l'Ukraine a demandé l'aide de l'Union européenne pour protéger son infrastructure informatique. L'Europe a envoyé une équipe de spécialistes de six pays pour aider le pays à se défendre contre les cyberattaques russes.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu'est-ce qu'une cyberattaque ?  Avec le développement d'Internet et du cloud, les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et perfectionnées. Qui est derrière ces attaques et dans quel but ? Quelles sont les méthodes des hackers et quelles sont les cyberattaques les plus massives ? 

La guerre moderne n'est plus uniquement une question d'armes et de troupes. Alors que les tensions continuent de monter avec la Russie, le ministère lituanien de la Défense vient d'annoncer l'envoi en Ukraine d'une équipe européenne de réponse rapide aux cyberattaques (CRRT). La décision a été prise à la suite de la demande de l'Ukraine pour faire face à la stratégie russe qui mène une guerre hybride mêlant activités militaires classiques et cyberattaques.

L'équipe, qui devrait être composée de huit à douze experts, sera menée par la Lituanie. Elle comportera également des spécialistes en cybersécurité en provenance des Pays-Bas, de la Pologne, de l'Estonie, de la Roumanie et de la Croatie. Elle fait suite à la cyberattaque massive subie par de nombreux sites gouvernementaux et établissements banquiers ukrainiens en janvier. Les autorités craignent une nouvelle attaque imminente.

Une initiative qui pourrait s’élargir à 13 pays membres

Les équipes de réponse rapide aux cyberattaques font partie d'un projet de défense européen créé en mars 2020. Elles sont composées d'experts civils et militaires de six pays. Sept autres pays, dont la France, étaient alors de simples observateurs du projet mais devraient également renforcer les équipes à l'avenir.

Un porte-parole a indiqué à la BBC que l'équipe envoyée en Ukraine est composée de spécialistes dans différents domaines, dont « la réponse aux incidents, l'investigation numérique, l'évaluation de la vulnérabilité, afin de pouvoir réagir à divers scénarios ». La Russie a déjà été mise en cause lors de précédentes cyberattaques en Ukraine, dont celles qui avaient visé des infrastructures électriques et causé des coupures de courant en 2015 et 2016, ou le ransomware NotPetya en 2017. Moscou avait alors qualifié les accusations de « russophobes ».


Soutenez une rédaction engagée pour la vulgarisation scientifique sur Patreon ! 

Notre mission ? Rendre le savoir accessible au plus grand monde
Nous produisons chaque jour nos propres articles, enquêtes et reportages, le tout à taille humaine. Soutenez-nous dans cette démarche et cette ambition. 
Abonnez-vous à Futura sur Patreon ! 

Deux formules d'abonnement vous sont proposées avec les avantages suivants : 

  •  « Futura sans publicité » : bénéficiez d'un accès garanti sans publicité sur tout le site pour 3,29 €/mois (+TVA). 
  • « Je participe à la vie de Futura » : en plus de l'accès sans publicité, participez à la vie de notre média indépendant (votes, contenu inédit, sondages, etc.) pour 6,29 €/mois (+TVA).
Rejoignez-nous sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !