Le dragon, un animal légendaire, aurait-il pu exister ? © Elena Schweitzer, Adobe Stock

Sciences

Les dragons ont-ils vraiment existé ?

Question/RéponseClassé sous :science-fiction , animal fantastique , mythologie

Un immense corps de serpent couvert d'écailles, des ailes de chauve-souris, des griffes acérées et un souffle capable d'enflammer tout ce qui est à sa portée : le dragon est omniprésent dans toutes les cultures du monde. Mais un tel animal aurait-il pu exister ? Du point de vue scientifique, difficile de le croire.

Le dragon est un animal fantastique qui transcende les cultures. On le retrouve dans les défilés lors du Nouvel An chinois, dans la mythologie grecque, au Moyen Âge chez les Vikings, et encore aujourd'hui dans la littérature et les films de science-fiction. Représenté sous forme de serpent, de lézard ou de dinosaure, tantôt ailé tantôt aquatique, le dragon vit dans une caverne ou dans les nuages. Maléfique et destructeur dans la culture occidentale, il est au contraire puissant et protecteur dans la culture asiatique et au Japon.

Dans la mythologie chinoise, le dragon possède un corps de serpent et des griffes d’aigle. © fotoslaz, Adobe Stock

Le mythe du dragon issu de fossiles de dinosaures ?

Mais d'où vient le mythe du dragon et a-t-il un jour réellement peuplé la Terre ? La première explication est la découverte par nos ancêtres des ossements de dinosaures. Des squelettes qui ressemblent à ceux de reptiles géants, mais avec un bassin similaire à celui des oiseaux. « La conclusion semblait évidente : ça voulait dire que ces reptiles géants pouvaient voler ! », explique Richard Muller, professeur de physique à l'université de Berkeley (États-Unis) sur le site Quora. Comme leurs os étaient en pierre (fossilisés), les Hommes en ont aussi déduit que ces animaux devaient être la source du feu qui s'abattait du ciel, et donc qu'ils crachaient du feu. De nombreux dragons s'inspirent également de caractères d'animaux réels, comme le corps écaillé du serpent, la tête du tigre ou les griffes d'un aigle. Ne restait plus qu'à imaginer un mix entre tout ça.

Hatzegopteryx thambema, un ptérosaure géant au cou puissant. © Mark Witton

Quatre pattes et deux ailes, un compromis difficile à concilier

Pour autant, on n'a jamais retrouvé dans les espèces préhistoriques ou actuelles un animal de quatre pattes ou plus avec deux ailes, comme les dragons sont souvent représentés. Au cours de l'évolution, les vertébrés volants ont ainsi vu leurs membres antérieurs se transformer en ailes. De plus, difficile d'imaginer des ailes suffisamment puissantes pour faire décoller un dragon de plusieurs tonnes. « Un oiseau peut atteindre 80 kg maximum pour pouvoir voler », explique à la BBC Mark Witton, chercheur à l'université de Portsmouth. « Les gigantesques ptérosaures, qui pouvaient soulever un poids quatre fois plus important, devaient pour cela avoir une taille relativement restreinte de leurs pattes et de leur cage thoracique. »

Autre mythe battu en brèche, celui de l'intelligence supposée de dragons, capables d'employer la ruse ou des pièges diaboliques pour détruire les chevaliers, ou alors de faire preuve d'une sagesse infinie, des capacités cognitives qui dépassent de loin celles des reptiles ou d'autres animaux. Enfin, la légende du dragon crachant du feu ne repose pas non plus sur une possibilité scientifique. Dans le règne animal, il y a bien les cobras qui crachent du venin, ou les anguilles qui produisent des décharges électriques pouvant produire des étincelles. Le coléoptère bombardier projette lui sur ses victimes un liquide corrosif en ébullition. Mais rien qui puisse provoquer l'inflammation d'un hypothétique gaz exhalé par la gueule d'un dragon.

Le dragon de Komodo est un varan géant pouvant mesurer plusieurs mètres. © Adhi Rachdian, Flickr

Les célèbres dragons mythiques… et les dragons bien réels

Des arguments qui n'ont pas empêché le dragon de perdurer dans la culture populaire, à l'instar de Scatha et Smaug, gardien du trésor d'Erebor de la Terre du Milieu, du Magyar à pointes qu'affronte Harry Potter dans Harry Potter et la Coupe de feu, ou de Krokmou, l'ami inséparable de Harold dans le dessin animé Dragons

Plusieurs animaux portent par ailleurs la dénomination de dragon, comme le dragon de Komodo (en réalité un varan), le lézard dragon, doté d'écailles pointues et de grandes épines dorsales, ou le dragon de mer feuillu, qui ressemble à un hippocampe. Sans parler de Nessie, le fameux monstre du Loch Ness dont on a récemment découvert qu'il pourrait s'agir... d'une anguille géante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Cinq animaux aux moyens de défense surprenants  Au cours de l’évolution, la faune a su développer d’étonnants systèmes de défense. De l’armure en passant par le canon chimique et les épines, la nature a doté ces animaux de véritables armes. Nous avons réuni les cinq plus étonnantes aptitudes de défense dans cette vidéo.