Effrayants, intelligents, cracheurs de feu… Les dragons font partie de nos légendes depuis des millénaires, sans que l'on sache exactement comme ils sont apparus dans l'imaginaire collectif. Aujourd'hui encore, ils sont mis en scène dans la série HBO House of the Dragon, qui explore le passé de la maison Targaryen de la série Game of Thrones. Mais sont-ils réalistes ? Plus ou moins… Mais plutôt non.

Dans de nombreuses régions du monde, les dragons sont des créatures de légendes depuis plusieurs millénaires. Avec, cependant, une signification et une morphologiemorphologie différentes. En Asie de l'Est par exemple, le dragon est un grand protecteur, il est vénéré et représente la sagesse, la puissance, et veille sur le peuple. Il ne possède pas d'ailes, mais plutôt un corps ondulant comme celui d'un serpent, auquel s'ajoutent quatre pattes.

À l'inverse, côté occidental, bien que tout aussi vénéré, il effraie, sert parfois de gardien de trésors, mais peut tout autant détruire, voire semer le chaos sur son chemin. Il possède dans la plupart des cultures des ailes, acquises petit à petit au cours de l'histoire, mais aussi deux ou quatre pattes, et crache du feufeu ! La toute nouvelle série HBO House of the Dragon, pour laquelle le premier épisode est sorti sur la plateforme de streamingstreaming le 21 août, a choisi de faire un mélange des ces différentes images.

Bande-annonce de la série House of the Dragon. Les dragons y ont un corps écaillé, doté d'ailes, de deux pattes, et d'une longue queue.

Ce prequel de la série Game of Thrones retrace l'histoire de la famille Targaryenl'une des grandes maisons, dont les membres sont capables de supporter le feu et de manipuler des dragons. Ils y sont représentés comme de gigantesques créatures féroces, cracheuses de feu, et au corps parsemé d'écailles, auquel s'ajoutent deux immenses ailes, une tête pourvue de dents acérées et un regard relativement effrayant. Mais ils sont aussi intelligents, et capables d'interagir avec les membres de la famille Targaryenqui utilisent un langage particulier pour communiquer avec eux. De telles créatures sont-elles réalistes ?

Des fossiles de dinosaures ont pu inspirer les multiples légendes de dragons

À priori, non. Du moins, pas de cette taille. Car réussir à voler, donc à soulever puis maintenir un corps dans les airsairs, est un véritable exploit en soi. C'est d'ailleurs pour cela que les oiseaux ont un corps relativement réduit par rapport à la taille de leurs ailes. Le plus grand étant l'albatros hurleur, avec des ailes d'une envergure pouvant atteindre 3,7 mètres pour un poids maximum de 12 kilogrammeskilogrammes !

Pour trouver des animaux volants encore plus grands, il faut remonter loin dans le passé : jusqu'aux ptérosaures. Ces reptiles volants s'approchent de l'image que l'on a des dragons, et ils ont habité la TerreTerre durant tout le MésozoïqueMésozoïque, d'il y a 230 millions d'années jusqu'à l'extinction massive à la fin du Crétacé il y a 66 millions d'années.

Le saviez-vous ?

Le terme Dinosauria vient du grec deinos qui signifie « terrible » ou « qui inspire la crainte  et saurons qui signifie « lézard ». Proposé pour la première fois en 1842 par le paléontologue britannique Richard Owen, il a permis de rassembler trois genres de grands animaux : MegalosaurusIguanodon et Hylaeosaurus.

Morphologie des ailes de ptérodactyle (un genre de ptérosaure), de chauve-souris et d'oiseaux. © John Romanes, <em>Wikimedia Commons</em>
Morphologie des ailes de ptérodactyle (un genre de ptérosaure), de chauve-souris et d'oiseaux. © John Romanes, Wikimedia Commons

Capables de voler, ou seulement de planer pour les plus gros, mais aussi de marcher en utilisant leurs ailes et leurs deux pattes, les ptérosaures pouvaient atteindre pour les plus grands près de 13 mètres d'envergure pour presque 300 kilogrammes ! Quetzalcoatlus northropi et Hatzegopteryx thambema, décrits dans les années 1970 et au début des années 2000, faisaient notamment partie de ces plus grands ptérosaures. Mais attention, car les ptérosaures n'étaient pas des dinosauresdinosaures, et donc, pas les ancêtres des oiseaux ! Leurs ailes ne fonctionnaient d'ailleurs pas de la même manière, et se constituaient d'une ou plusieurs membranes de peau entourant une ossature. Elles ressemblaient morphologiquement plus à des ailes de chauves-souris que d'oiseaux !

Ce pourrait d'ailleurs être les ancêtres de ces derniers, les dinosaures, qui auraient inspiré les légendes autour des dragons. En effet, des fossiles de dinosaures, notamment des crânescrânes, ont très probablement été découverts, mais sans possibilité de déterminer exactement à quel type d'animal ils appartenaient. D'anciennes civilisations pourraient alors avoir créé l'image des dragons actuels à partir de ces mystérieux ossements.

Si l'on imaginait les dragons de House of the Dragon dans notre monde, pourraient-ils survivre ?

Un chercheur s'est penché plus spécifiquement sur les dragons de la série House of the Dragon, et sur la possibilité que de telles créatures parviennent à voler dans la réalité. Comme vu plus haut, le corps des animaux qui volent reste très petit par rapport à leur taille, et surtout très léger : au maximum 300 kg. Mais, dans l'universunivers de Game of Thrones, selon Guy Gratton dans The Conversation, les dragons atteignent l'honorable massemasse de 2.600 kg ! Un calcul basé sur leur taille relative par rapport à Daenerys, en considérant ensuite une densité identique.

Ainsi, leur poids approche les 26.000 NewtonNewton. Il faut donc que le dragon puisse exercer une force d'intensité équivalente pour repousser la gravité. Pour calculer si une telle prouesse est possible, Guy Gratton a d'abord imaginé que oui, elle était réalisable. Puis il a déduit ce que l'on appelle le coefficient de portanceportance, un nombre sans dimension qui caractérise la capacité des ailes à soulever le dragon, afin de voir si ce dernier était réaliste.

Plus les ailes seront grandes, plus la portance sera élevée. © Algol, Adobe Stock
Plus les ailes seront grandes, plus la portance sera élevée. © Algol, Adobe Stock

Il a d'abord estimé une vitessevitesse de décollage d'environ 4,3 m/s basée sur l'observation de la série Game of Thrones, puis la surface des ailes, toujours basée sur la série : elles totalisent 64 m². Ensuite, en supposant une portance équivalente au poids du dragon, il a calculé un coefficient de portance de 36. Sachant que le plus élevé atteint dans la réalité est autour de 2,7 pour une aile d'avion à laquelle a été rajouté un dispositif hypersustentateurhypersustentateur (destiné à augmenter ledit coefficient de portance), obtenir naturellement un coefficient de 36 est totalement irréaliste !

Ce à quoi Guy Gratton répond dans l'article : « L'atmosphère de Westeros doit être bien plus dense que la nôtre ». En effet, le coefficient de portance dépend aussi de la densité de l'air. Plus il est lourd, mieux il porteporte ! Le scientifique estime donc une densité de 12 kg/m3 pour l'air que respirent les personnes de House of the Dragon, soit 10 fois plus dense que notre air. Ainsi, le coefficient de portance tombe à 3,6, une valeur déjà plus réaliste.

Mais comment respirer un air aussi lourd ? En remplaçant l'azoteazote par de l'argonargon, et en imaginant plus d'oxygène, soit une atmosphère composée à 70 % d'argon et 30 % d'oxygène (au lieu de 21 %) ! Une conclusion plutôt amusante : « Ce mélange argon-oxygène (ou argox) sera en fait modérément narcotiquenarcotique lorsqu'il sera respiré à haute pressionpression. Cela pourrait peut-être en partie expliquer le comportement régulièrement irrationnel et carrément agressif observé chez de nombreux citoyens de Westeros », conclut Guy Gratton.

Les vrais dragons sont des (petits) reptiles 

Mais si l'on cherche à rapprocher les dragons des animaux qui peuplent la Terre aujourd'hui, avec notre atmosphère, ceux qui s'en rapprochent le plus sont en fait... des dragons ! Ou plutôt, des reptiles, car c'est à eux que ressemblent le plus les dragons. On peut notamment citer le dragon de Komodo, aussi appelé varan de Komodo, présent en Indonésie centrale. Bien plus petit que les dragons de Game of Thrones et dépourvu d'ailes, il peut néanmoins atteindre 3 m de long et 90 kg, et surtout il est capable de courir à près de 20 km/h ! Il existe aussi le dragon barbu, un petit lézard bien plus léger que le varan de Komodo mais dont la tête ressemble étrangement à celle des dragons de House of the Dragon. 

Un dragon de Komodo. © Uryadnikov Sergey, Adobe Stock
Un dragon de Komodo. © Uryadnikov Sergey, Adobe Stock

Certains serpents à l'aspect épineux ressemblent aussi aux dragons, plutôt à ceux présents dans la mythologie asiatique, comme la vipère velue ! Enfin, notons que les chauves-souris, malgré leur petite taille, ont une apparence, et surtout des ailes qui rappellent celles de nos créatures légendaires ! Le vivant regorge finalement d'animaux avec une ou plusieurs caractéristiques similaires aux dragons de Game of Thrones, bien que cracher du feu n'ait été retrouvé nulle part !