Plus d’une dizaine de supernovae ont soudainement étincelé dans la nuit terrestre au cours des derniers millénaires. Quand verra-t-on la prochaine exploser ? Et doit-on en avoir peur ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] SN1987A : l'explosion en accéléré de la célèbre supernova depuis 30 ans À raison de 4 années par seconde, cette vidéo de la Nasa montre l'explosion de la supernova dénull

Les astronomesastronomes estiment que dans notre galaxiegalaxie, une supernova explose en moyenne tous les 100 ans. Mais cela fait maintenant un peu plus de 400 ans que nous n'en avons pas vu briller depuis la Terre (supernovasupernova de Kepler en 1604). Quoique, en réalité, nous en avons manqué une en 1906. Mais c'est parce qu'elle était bien cachée derrière un épais rideaurideau de poussière, à 27.000 années-lumièreannées-lumière de nous en direction du centre de la Voie lactéeVoie lactée. G1.9+0.3 ne fut donc découverte qu'en 2008.

La dernière en date qui devint visible à l'œilœil nu depuis la Terre est SNSN 1987A. Néanmoins, précisons que l'évènement ne s'était pas produit dans notre galaxie mais plus loin, au sein du Grand Nuage de MagellanGrand Nuage de Magellan, à 162.000 années-lumière.

Bien sûr, l'espace interstellaire est immense et il est donc probable qu'une étoileétoile ait déjà explosé dans la Voie lactée, et peut-être même à quelques centaines d'années-lumière de nous, mais le temps que sa lumière nous parvienne, il peut s'écouler des siècles. Alors, quelles seront les prochaines ? Et doit-on en avoir peur ?

Bételgeuse, visible dans Orion (image de gauche), est une des rares étoiles dont les astronomes ont pu obtenir une image de son disque et son environnement. © ESO
Bételgeuse, visible dans Orion (image de gauche), est une des rares étoiles dont les astronomes ont pu obtenir une image de son disque et son environnement. © ESO

Les principales candidates à l’explosion en supernova

L'une des principales prétendantes pour la prochaine supernova est une étoile que l'on peut voir facilement à l'œil nu les soirées d'hiverhiver (ou avant l'aubeaube en été) : Bételgeuse. D'un éclat rouge orangé, elle marque l'épaule gauche du géant OrionOrion. Cette supergéante rougesupergéante rouge, âgée d'une dizaine de millions d'années seulement - c'est vraiment jeune en comparaison avec le SoleilSoleil - est environ 15 fois plus massive que notre Soleil. Elle a déjà épuisé toute ses réserves d'hydrogènehydrogène, brûlé avec vigueur, et se précipite maintenant vers la destruction. Quand cela va-t-il se produire ? Bientôt..., enfin, dans moins d'un million d'années, si cela n'est pas déjà fait - Bételgeuse est à 642 années-lumière, on la voit donc avec 642 années de retard. Alors, les couches supérieures qui l'enrobent s'effondreront et se fracasseront sur son cœur de ferfer, très chaud, très dense. L'explosion en supernova va déchirer l'étoile et libérer une énergieénergie équivalente à 10 milliards de fois la lumière du Soleil. Bref, impossible de manquer un tel spectacle depuis la Terre. Étant donné sa relative proximité, elle sera plus étincelante que VénusVénus durant plusieurs semaines.

Autre étoile à l'agonie que l'on pourrait bien voir exploser d'ici quelques milliers d'années : Eta Carinae. Attention, celle-ci est un véritable monstre de quelque 120 massesmasses solaires. Heureusement pour nous, elle est située à plus de 8.000 années-lumière. Nous pourrons donc admirer son éclat augmenter dans la nuit terrestre sans pour autant craindre que notre atmosphèreatmosphère soit balayée. En effet, c'est ce qui pourrait arriver si une supernova est trop proche de la Terre, à moins de 40 ou 50 années-lumière. Rassurez-vous, les astronomes n'ont pas trouvé de candidats aussi proches.

La nébuleuse d’<em>Eta Carinae</em> va bientôt disparaître derrière son étoile hypergéante. © Nasa
La nébuleuse d’Eta Carinae va bientôt disparaître derrière son étoile hypergéante. © Nasa

La supernova candidate la plus proche

L'étoile la plus proche du Système solaireSystème solaire susceptible d'exploser est le couple IK PegasusPegasus, à 150 années-lumière. Le système binairesystème binaire va entraîner une supernova de type Ia. Mais pas tout de suite. À noter qu'à cette distance, la pluie de rayons cosmiquesrayons cosmiques qui arrosera notre Planète devrait provoquer une augmentation des coups de foudrefoudre et donc, des incendies de forêt.

Alors, doit-on craindre les prochaines supernovae ? Adrian Melott, qui est chercheur à l'université du Kansas et a publié une étude en 2016 sur les effets sur la Terre d'une supernova qui avait explosé il y a 2,6 millions d’années, aime à répondre à ceux qui posent cette question « qu'ils devraient s'inquiéter du réchauffement climatiqueréchauffement climatique et des possibles guerres nucléaires, plutôt qu'à ces choses car il n'y a rien d'assez proche pour provoquer ce genre d'évènement dans un avenir très proche ».

Voir aussi

Pour lire ce contenu en Allemand, cliquez ici