Sciences

Les yeux de braise d'un couple de crapauds

Diaporama - Plongée en apnée : que se cache-il sous l'eau des lacs ?
PhotoClassé sous :photographe , Environnement , plongée en eau douce
Les yeux de braise d'un couple de crapauds
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

« Couple de crapauds photographiés sous l'eau au moment de la reproduction au printemps, entourés de leurs chapelets d'œufs. »

Drôle de bestiole que cet amphibien terrestre, peu gracieux, avec sa peau recouverte de pustules. Bufo bufo est le crapaud le plus commun d'Europe, il se reconnaît à sa pupille horizontale, extensible, dont la vision nocturne est très performante.

À l'heure des amours, le crapaud n'a qu'une obsession : rejoindre l'eau. Il est en général fidèle... à son lieu de reproduction -- forcément un milieu aquatique-- qu'il rejoint fissa, fissa dès que l'heure de l'accouplement a sonné. C'est forcément un milieu aquatique. Les mâles sont ainsi quelques centaines à avoir le même objectif et la première femelle alentour est rudement convoitée. Il est ainsi fréquent de voir plusieurs prétendants s'accrocher à dame crapaud dont la taille imposante, permet d'être aussi accueillante. La nature a donc équipé les mâles de crampons, appelés des callosités nuptiales. Le vainqueur est celui qui résistera aux coups de patte de ses adversaires. L'accouplement peut durer des heures.

L'habitat de ce batracien est très varié pourvu que ce soit une zone humide, et ce, jusqu'à 1.500 mètres d'altitude. Il est surtout actif la nuit, et plus discret que la grenouille, dont il diffère par son allure plus trapue, et avec ses membres inférieurs plus courts. Le crapaud se nourrit d'insectes qu'il attrape avec sa langue gluante. Peu de prédateurs s'attaquent au crapaud dont la peau sécrète des substances toxiques (bufotoxines). La médecine chinoise utilise ses propriétés pour soigner certains maux. Au Moyen Âge, il incarnait le diable, symbolisant la luxure. Aujourd'hui, l'assèchement des zones humides, la déforestation et les pesticides menacent cette espèce classée parmi les espèces à surveiller.

© Rémi Masson, tous droits réservés / Futura