Plus de 50 lacs cachés découverts sous la glace au Groenland

Cinquante nouveaux lacs subglaciaires potentiels ont été identifiés au Groenland, contre à peine quatre connus jusqu'ici, d'après les observations de chercheurs de l'université de Lancaster et de Sheffield parues dans la revue Nature Communications. Les chercheurs ont examiné 570.000 kilomètres carrés de données radar recueillies par le programme IceBridge de la Nasa, qui cartographie les couches internes de la calotte glaciaire et le substrat rocheux. En plus de 54 lacs subglaciaires, deux lacs « actifs » (qui se remplissent en faisant monter et descendre la glace) ont été identifiés.

Contrairement aux 470 lacs de l’Antarctique, les lacs groenlandais sont plus petits (1,4 km de longueur moyenne contre 11 km) et se trouvent principalement en bordure de la calotte glaciaire, sous des glaces relativement lentes et stables. Ils seraient aussi moins anciens, la calotte ayant beaucoup évolué au cours du dernier cycle glaciaire, indique à la BBC Martin Siegert, de l'Imperial College de Londres, qui a dirigé des forages dans le lac sous-glaciaire Ellsworth en Antarctique. Ces lacs subglaciaires intéressent les scientifiques car ils renseignent sur l'hydrologie et la dynamique de la calotte glaciaire. L'eau agit comme un lubrifiant et peut accélérer le glissement de la glace vers l'océan. Une récente étude de 2019 montre que la fonte du Groenland a connu une forte accélération à partir des années 2000, atteignant 286 gigatonnes par an.

En bleu clair, la position des cinquante nouveaux lacs subglaciaires potentiels au Groenland. © J. S. Bowling et al., Nature Communications, 2019