Hannibal vainqueur contemple pour la première fois l'Italie depuis les Alpes, un tableau peint par Francisco de Goya en 1771. Cette épopée d'une armée carthaginoise en guerre contre Rome est devenue mythique. © DP

Sciences

Où Hannibal a-t-il traversé les Alpes ? Le crottin de cheval a parlé

ActualitéClassé sous :histoire , Hannibal , traversée des Alpes par Hannibal

-

Il y a 2.200 ans, pour lancer la deuxième guerre punique contre Rome, Hannibal, ses soldats, ses chevaux et ses éléphants sont entrés en Italie par le col de la Traversette, actuellement dans les Hautes-Alpes, à la frontière avec l'Italie. C'est ce qu'avance une équipe de microbiologistes qui a analysé des excréments fossilisés de chevaux découverts en grande quantité.

A-t-on résolu une très ancienne énigme historique ? En 218 avant J.-C., le général carthaginois Hannibal entreprend une offensive massive contre la république romain. Pour surprendre son ennemi, il ajoute 37 éléphants à ses 30.000 hommes et ses quelque 15.000 chevaux puis il se fait discret en passant par les Alpes, que les Romains pensaient infranchissables par une armée, surtout en hiver. La traversée épique s'est soldée par un échec - malgré une invasion rapide du nord de la péninsule et des années de ravages -, mais elle a marqué durablement les esprits, jusqu'à nous.

Par où est donc passée cette armée ? Les historiens n'ont pas tranché cette question. Beaucoup d'hypothèses ont été avancées, les plus simples semblant être celle du col du Grand-Saint-Bernard et celle du col Clapier. La dernière en date indique un itinéraire situé bien plus au sud, dans le massif du Queyras, et précisément par le col de la Traversette, aujourd'hui situé sur la frontière italienne. Accessible, côté français, par la commune de Ristolas, au sud-est de Briançon, il constitue un bel objectif de randonnée, à 2.947 m (voir sur Envie-de-Queyras).

L'Italie vue du col de la Traversette, à près de 3.000 m. Un passage difficile pour une armée avec des chevaux et des éléphants... © Envie-de-Queyras

Des milliers d'hommes et de chevaux passés par le col de la Traversette

Le site avait été repéré lors d'une étude géologique de la région. Il avait déjà été identifié comme un lieu de passage possible pour l'expédition d'Hannibal du fait de la ressemblance de l'endroit avec des descriptions, une option proposée en 1974 par Gavin de Beer. C'est ce qu'explique aujourd'hui Chris Allen dans un communiqué de son université, la Queen's University Belfast(Irlande du Nord, Royaume-Uni). Menée par Bill Mahaney, de la York University, une équipe a conduit sur place des analyses diverses (pollen, composition chimique, métagénomique, stratigraphie...) et affirme avoir mis en évidence un sol contenant une grande quantité d'excréments animaux fossilisés. Les bactéries incluses dans ce sédiment appartiendraient au genre Clostridium (anaérobies) qui, expliquent les auteurs, constituent 70 % de la flore intestinale des chevaux. La datation au carbone 14 indique un âge de 200 ans avant J.-C.

L'équipe a décrit cette analyse dans la revue Archaeometry et précise qu'il s'agit d'une hypothèse et pas d'une certitude. Les résultats, expliquent les chercheurs, indiquent la présence, durant une période assez courte, d'un grand nombre d'hommes et de chevaux. Le relief de la région conforte la fascination que l'on peut ressentir en imaginant le passage en hiver de milliers de soldats et de chevaux, accompagnés d'éléphants...

Cela vous intéressera aussi

Parfois, les glaciers deviennent rouges, pourquoi ?  À plus de 3000 m d'altitude, la neige se colore parfois en rouge. Cet étrange phénomène est dû à un organisme qui affectionne particulièrement le froid. Découvrez cette algue surprenante en vidéo, avec l'aide du Muséum national d'histoire naturelle.