Saturne
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Avec un rayon équatorial d'environ 60.268 km, soit environ 9 fois celui de la Terre, Saturne est plus petite que Jupiter mais c'est aussi une géante gazeuse. On a commencé à bien la connaître après les missions Voyager 1 en 1980 et Voyager 2 en 1981. Mais la révolution est venue avec les observations de la sonde Cassini en orbite autour de la géante pendant presque 13 ans.

On peut répéter presque mot pour mot ce que l'on peut dire de la structure interne de Jupiter pour Saturne. Ainsi, Saturne posséderait un noyau rocheux formé de silicates et fer comparativement petit par rapport à la taille de la planète mais qui aurait néanmoins non seulement une taille comparable à celle de la Terre mais environ de 9 à 22 fois sa masse selon les modèles. La partie supérieure du noyau pourrait être une sorte de neige fondue. L'essentiel du reste de Saturne serait ensuite autour de ce noyau une enveloppe d'hydrogène en phase métallique mais liquide.

Cet hydrogène métallique serait lui-même entouré d'hydrogène non métallique et d'hélium liquide et, finalement, en surface d'une fine couche d'hydrogène et d'hélium gazeux.

Selon certains chercheurs, il existerait à l'intérieur de Saturne des pluies d'hélium liquide sur son noyau, ce qui libérerait de la chaleur et expliquerait pourquoi Saturne est anormalement chaude. D'autres pensent également qu'il s'y produit des pluies de diamants comme dans le cas de Neptune et Uranus.

© Kelvinsong