Sciences

Alimentation des Néandertaliens : des mangeurs de viande

Dossier - Qui était Néandertal ?
DossierClassé sous :préhistoire , Sapiens , néanderthal

À la découverte de Néandertal : anatomie, modes de vie, comportements, alimentation et hypothèses sur les causes de la disparition des Néandertaliens.

  
DossiersQui était Néandertal ?
 

Pour développer un cerveau aussi volumineux, les Néandertaliens ont su exploiter les ressources alimentaires disponibles dans leur environnement, notamment celles qui ont une grande capacité énergétique comme la viande.

Aurochs. © GrottesdeHan, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Les Néandertaliens ont pratiqué la cueillette, la collecte (y compris le charognage), la pêche et la chasse. Ils ont élaboré des « cartes mentales » de leur environnement et pu ainsi localiser la nourriture potentielle. Leurs modalités d'acquisition de produits carnés ont varié en fonction de facteurs environnementaux, mais aussi des traditions culturelles et de la structure sociale du groupe.

Néandertaliens : les techniques de chasse

Mais, les Néandertaliens étaient surtout de gros mangeurs de viande. Parce que parfaitement adaptés physiquement et mentalement, ils ont probablement été les plus grands chasseurs de tous les temps. Ainsi, en fonction de leurs besoins, ils ont pratiqué des chasses sélectives, choisi une espèce plutôt qu'une autre en fonction de leur savoir-faire cynégétique, mais aussi de leurs exigences culturelles, voire cultuelles.

Néandertaliens à la chasse aux chevaux. L'alimentation des Hommes de Néandertal comportait bien de la viande. © Peinture de Benoît Clarys, DP

À cause d'un armement relativement rudimentaire, il leur a fallu déployer des stratégies élaborées, planifier et gérer leur alimentation carnée selon les saisons. Les Néandertaliens ont chassé de grands mammifères, ce qui témoigne de leurs nombreuses capacités cognitives et d'une certaine socialisation inhérente à cet acte (cohésion, communication orale ou gestuelle, coopération infra et intergroupe, partage).

La pratique de la chasse et les conséquences sociales qui en découlent les distinguent de leurs prédécesseurs et les rapprochent indéniablement de nous.

Alimentation des Néandertaliens : adapter la consommation de viande

Les Néandertaliens considèrent l'animal comme un ensemble de ressources, alimentaires (viande, moelle osseuse, gras) et non alimentaires (peau, tendons, os). Ils le dépouillent, le dépècent, le désarticulent et le décharnent selon des modes opératoires identiques à ceux qui seront pratiqués par l'Homme moderne (avec systématisation des gestes et des différents actes variant selon l'espèce, la taille et l'âge de l'animal, mais aussi les techniques et les traditions culturelles des groupes).

Les Néandertaliens ont su gérer les périodes de pénuries alimentaires en adaptant leurs stratégies d'acquisition et de traitement du gibier, notamment, en installant leur campement à des endroits propices, en sélectionnant leurs proies, en les exploitant au maximum, jusqu'à la confection de « bouillons gras », et probablement en pratiquant un stockage limité dans le temps.