Expert Santé

Arnaud Cocaul

Médecin nutritionniste

Classé sous :Santé , Nutrition
Je trouve enthousiasmant de pouvoir participer à un incubateur d'idées comme le propose Futura et de pouvoir ainsi échanger avec des professionnels d'horizons tellement divers mais qui ont en commun de s'intéresser à ces poussières d’étoiles que nous sommes. Cette mécanique formidable qu'est le corps humain appelle de notre part un regard qui ne doit pas être seulement médical. En s'intéressant à l'homme, on admire, on s'émerveille, on temporise, on fait tout pour sauvegarder nos semblables car nous partageons tous cette épopée humaine qui reste unique pour le moment dans l'univers.
Arnaud Cocaul, Médecin nutritionniste

Biographie

Le Dr Cocaul Arnaud a fait ses études de médecine à la faculté de Nantes puis un diplôme universitaire de Diététique et nutrition humaine auprès du Pr Gérard Debry à Nancy. Sa thèse de médecine était intitulée « Le cinéma français fait-il l'apologie de l'alcoolisme ? » avec pour parrain l'acteur Jean Carmet. Il a commencé à s'intéresser à la question de l'alcoolisme puis a continué en se préoccupant de l'obésité, domaine mal aimé de bon nombre de thérapeutes. Il a été attaché dans le service d'endocrinologie du Pr Marian Apfelbaum à l'hôpital Bichat à Paris puis auprès du Pr Gérard Turpin et du Pr Eric Bruckert à la Pitié Salpêtrière à Paris.

Il travaille en cabinet libéral et en clinique diététique en banlieue parisienne. Il est l'auteur de plusieurs livres de vulgarisation médicale autour de la nutrition (le dernier livre vient de paraître chez Albin Michel co-écrit avec le Dr Michel Brack « Dépolluez votre graisse interne »).

Il intervient dans les médias autour de la nutrition, de l'obésité et des questions de santé publique. Il est favorable à cette interface avec les médias à même de pouvoir dispenser un message de santé publique touchant le maximum d'individus. Il dispense des conférences grand public toujours dans l'esprit d'être un passeur. Il a participé à la réalisation d'une application ludique (Serious game) pour mobile, baptisée KcalMe. 

Métier

Mon métier consiste à être empathique avec des personnes en souffrance que sont les obèses. Je m'occupe d'obésités au pluriel car pluriel est la prise en charge et pluriel sont les individus qui consultent.

Mes journées tournent autour des consultations en cabinet libéral, en clinique ou à l'hôpital. Les journées sont assez intenses mais je m'octroie du temps personnel afin d'aller au sport et ainsi d'être crédible dans mes propos auprès des patients quand je prône le fait de bouger, de se remettre en mouvement.

J'essaie de lire régulièrement des livres divers mais liés par le sujet alimentation ou société. Je pense que la pluridisciplinarité est une donnée essentielle et que je dois rester en éveil par rapport à d'autres disciplines parfois fort éloignées. Le soir, j'écris souvent en musique (classique la plupart du temps et là aussi éclectique de la Renaissance, en passant par le Baroque pour aller vers Henri Dutilleux, Arvo Pärt, Steve Reich, Jocelyn Pook  ou Phlipp Glass. Cela m'aide à me concentrer. En fait j'ai une chance folle d'exercer un métier fabuleux que j'aime et qui est la médecine. J'aimerai que la souffrance n'existe plus mais cela c'est impossible alors j'essaie d'écouter les plaintes de ces êtres qui sont mes frères et d'y mettre un peu de baume. 

Réflexions 

Le monde actuel est enthousiasmant par l'afflux quotidien de nouvelles connaissances éclairant un peu plus la complexité de ce drôle d'animal doué de déraison qu'est l'Homme. Ce monde  est en ébullition et va très vite, peut être trop vite pour nous les êtres humains dont l'évolution s'est faite lentement. Ce bouleversement fondamental aboutit à de nouvelles pathologies et dans mon domaine à des perturbations métaboliques qui font que certains individus sont plus mal armés pour faire face. Ils se mettent à développer des pathologies parfois inédites dans l'histoire Humaine comme l'obésité qui est vraiment une maladie sociétale. Il faudrait retrouver un autre rythme que cette agitation souvent vaine qui rogne sur des fondamentaux comme le temps accordé à manger, à dormir, à se reposer.