Sciences

Brève histoire de la cosmologie

Dossier - Cosmologie : quelle est notre place dans l'univers ?
DossierClassé sous :Astronomie , cosmologie , Galaxie

Non, la Terre n’est pas au centre de l’univers. Le Soleil non plus. Notre planète, notre galaxie sont des anonymes perdus dans l’immensité du cosmos. Découvrez ici quelques notions de cosmologie qui vous permettront de mieux comprendre quelle est notre place dans l’univers.

  
DossiersCosmologie : quelle est notre place dans l'univers ?
 

Découvrez ici une brève histoire de la cosmologie qui vous permettra de mieux saisir comment la science, placée devant de nouvelles questions, peut connaître des changements profonds et déboucher sur un bouleversement des théories ou des modèles en cours (comme cela fut le cas par exemple avec la relativité et la physique quantique).

Les ruptures intellectuelles avec les modes de pensée antérieurs ouvrent la plupart du temps la voie à des avancées insoupçonnées pour la discipline considérée. De plus, elles génèrent souvent de nouveaux concepts jusque dans les sciences humaines et la philosophie.

Tout au long de son histoire, la cosmologie nous a poussé à nous interroger sur la place de l'Homme dans l'univers. © UKT2, DP

Cosmologie : de la philosophie à la science

Ces changements se sont opérés et s'opèrent sur des échelles de temps extrêmement variables : des millénaires et des siècles, dans le passé, pour maintenant s'accélérer et ne plus prendre que quelques décennies.

La cosmologie, dont l'objet d'étude est l'univers considéré comme un tout, est passée en un siècle du statut « métaphysique » à celui de science à part entière en se dégageant de sa gangue immémoriale de mythes et de légendes.

Copernic. © DP

Les révolutions engendrées par les progrès de l'astronomie et de la cosmologie ont été essentielles, non seulement en termes purement scientifiques, mais aussi pour ce qu'elles apportent sur la place de l'Homme dans ce cosmos qu'il explore. Il se pourrait que d'autres révolutions fondamentales soient en cours et c'est ce que nous allons évoquer par la suite.

Plus d'informations à ce sujet dans notre article intitulé Cosmologie scientifique et philosophie peuvent-elles dialoguer ?

La révolution copernicienne

La première révolution copernicienne fut le rejet du géocentrisme (la Terre n'est pas au centre de l'univers), révolution qui s'élargit peu à peu à l'acceptation de la banalité de notre planète, de notre étoile (le Soleil), de notre galaxie (la Voie lactée), individus anonymes parmi des milliards d'autres au sein du cosmos.

Slipher. © DP

Les travaux de Slipher, Humason et Hubble

Puis, il fallut prendre conscience, avec les travaux de Slipher, Humason et Hubble, que nous vivions dans un univers en expansion, vieux de 14 milliards d'années.

Humason (à gauche) et Hubble (à droite). © DP

Les progrès de la cosmologie

Une autre étape fut ensuite franchie en réalisant que la matière qui constitue notre environnement quotidien à toutes les échelles n'est qu'une infime part de la matière dans l'univers.

Enfin, cette matière, dite « noire », ne serait en fait elle-même qu'une fraction minoritaire du contenu Énergie-Matière (depuis Einstein et sa célèbre relation E = mc2, on sait que matière et énergie sont équivalentes) qui gouverne l'expansion du cosmos dans son entier. 

Cette expansion s'accélérerait sous l'action d'une énergie de nature inconnue baptisée « énergie noire ». Les conséquences de la découverte de l'accélération de l'expansion de l'univers pourraient révolutionner non seulement la physique la plus fondamentale, mais aussi, une fois de plus, la vision de notre place dans l'univers.