La neige carbonique est du CO2 sous forme solide obtenu par détente de CO2 liquide. © Messer France
Sciences

Neige carbonique

DéfinitionClassé sous :chimie , CO2 , dioxyde de carbone

La neige carbonique est la forme solide du dioxyde de carbone (CO2), comme la neige normale est une forme solide de l'eau (H2O). Elle est aussi appelée glace sèche car elle ne contient aucune humidité. Sauf que là où l'eau gèle à 0 °C, le dioxyde de carbone atteint son point de fusion à -56,6 °C et son point de sublimation à -78,5 °C.

Fabrication de la neige carbonique

La neige carbonique est obtenue par la détente de CO2 stocké à -20 °C et 20 bars de pression. Celui-ci passe alors de l'état liquide à l'état solide. Cette neige est ensuite compressée par une sorte de machine à glaçons nommée « pelletiseur », qui produit des « pellets », des petites billes solides de CO2 ressemblant à celles du polystyrène expansé. La glace carbonique est aussi commercialisée sous forme de sticks ou de blocs de différentes tailles. Le CO2 utilisé provient généralement des émissions de l'industrie chimique ou biologique, c'est donc un déchet revalorisé.

Dangers de la neige carbonique

La glace carbonique est incolore, inodore, n'est ni toxique ni inflammable. En revanche, elle peut provoquer des gelures sévères en contact direct avec la peau : il faut donc se munir de gants et de lunettes pour la manipuler. Une fois sublimé, le CO2 gazeux se répand rapidement sur le sol et une concentration élevée de CO2 dans l'air (supérieure à 7 %) peut entraîner une perte de conscience.

La glace carbonique est utilisée dans de nombreuses industries pour le refroidissement, la conservation ou le nettoyage. © Messer France

Utilisations de la neige carbonique

La glace carbonique produit très rapidement une grande quantité de froid : 150 frigories par kilo et par heure (une frigorie = -4,185.106 joules). Un kilogramme de glace carbonique permet ainsi de faire baisser de 15 °C la température de 10 litres d'eau. De plus, elle ne produit aucun résidu solide ou liquide lors de sa sublimation. C'est pourquoi elle est très appréciée pour la production de froid.

Différentes utilisations :

  • nettoyage et décapage cryogénique (les particules de glace sont projetées sur la surface à traiter par un flux d'air comprimé) ;
  • conservation et transport de produits réfrigérés (agroalimentaire, produits pharmaceutiques et médicaux...) ;
  • congélation rapide d'aliments (fruits, poisson frais...) ;
  • protection des vendanges après récolte ; 
  • ravitaillement aérien, traiteurs, pompes funèbres ;
  • recherche fondamentale et appliquée (refroidissement des réactions exothermiques) ;
  • applications ludiques (production de fumée blanche au cinéma ou dans l'événementiel) ;
  • dermatologie (pour brûler les verrues et effacer les imperfections de la peau) ;
  • lutte contre les nuisibles (dératisation, taupes...).

Sur Mars, les calottes polaires sont recouvertes en hiver de glace carbonique et on a même découvert que des chutes de neige carbonique tombent sur la Planète rouge.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !