Beaucoup de dentifrices contiennent du dioxyde de titane. © Image par Photo Mix de Pixabay

Santé

Dentifrice : comment éviter le dioxyde de titane ?

Question/RéponseClassé sous :dents , dentifrice , dentifrices

Le dioxyde de titane est présent dans de nombreux produits de consommation courante, dans les dentifrices, mais aussi dans des sucreries, comme additif. Pourtant cette molécule pourrait être cancérogène. Voici comment choisir un dentifrice sans cette molécule potentiellement dangereuse !

Le dioxyde de titane, TiO2, est une poudre blanche, contenant des nanoparticules, qui sert de colorant. Il est connu sous le nom d'E171. Comme l'explique l'Anses sur son site, en 2017, une étude a montré que l'exposition de rats à ce composé favorisait des lésions colorectales précancéreuses. Le dioxyde de titane a été classé comme « peut-être cancérogène », dans le groupe 2B, par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ). La présence de ce composé dans l'alimentation, notamment dans des bonbons, était dénoncée depuis des années par des associations de consommateurs. En 2018, l'assemblée nationale a voté la suspension de ce produit dans la loi Alimentation. En attendant, lisez bien les étiquettes alimentaires !

Dans le dentifrice, le dioxyde de titane sert à blanchir la pâte. Dans ce contexte, l'association Agir pour l'environnement a voulu savoir si le produit était toujours présent dans des dentifrices, sachant qu'il devrait être interdit très prochainement. Résultat : les deux tiers des dentifrices en contiennent...

La grande majorité des dentifrices contient du TiO2

Dans son rapport, l'association explique qu'elle a étudié 408 dentifrices dont 59 destinés aux enfants. La moitié des dentifrices pour enfants contenaient du dioxyde de titane. Au total, 271 dentifrices en avaient, dont 25 produits bio. L'association note aussi que « Aucun des 271 dentifrices ne précise sur son emballage si le dioxyde de titane présent est à l'état nanoparticulaire (le règlement européen sur les cosmétiques exige que l'étiquetage porte la mention "nano" si les particules de TiO2 font moins de 100 nm). »

Si vous avez un doute sur votre dentifrice préféré, rendez-vous sur le site de l’association Agir pour l’environnement pour savoir s'il contient ou non du dioxyde de titane.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Le bisphénol A a une dent contre nos dents  D’après une étude scientifique dirigée par Sylvie Babajko, le bisphénol A altérerait l’expression de deux gènes impliqués dans la formation de l’émail des dents chez le rat. L’extrapolation à l’Homme semble tout à fait plausible.