Sciences

La première station spatiale privée prévue pour 2010

ActualitéClassé sous :Univers , Bigelow Aerospace , Genesis 1

Le prototype d'habitat gonflable Genesis 2 devrait être lancé le 30 janvier 2007 au moyen d'une fusée Dniepr tirée depuis un silo souterrain dans la région de Orenburg (Russie). Si les résultats confirment l'excellent comportement en orbite de Genesis 1, en place depuis le 12 juillet 2006, Bigelow Aerospace envisage la mise en place de la première station spatiale privée durant le dernier semestre 2009 ou le premier semestre 2010.

Genesis 1, qui préfigure un habitacle destiné à abriter des astronautes, continue à transmettre à la Terre des données sur la température, la pression interne et la composition de son atmosphère. Son successeur Genesis 2 abritera en plus diverses expériences scientifiques, mais aussi des animaux et des plantes. Toutefois, ces deux engins ne sont pas prévus pour recevoir la visite d'astronautes, but final de Bigelow Aerospace.


Genesis 1 en orbite (caméra de bord)

Au cours d'un colloque organisé à San Jose (Californie) le 22 septembre 2006, Robert Bigelow, promoteur de Bigelow Aerospace, a annoncé que le troisième exemplaire, baptisé Sundancer, aura une masse à vide de 8618,4 kg et sera placé fin 2009 ou début 2010 sur une orbite de 400 km inclinée à 40°. Equipé d'appareils respiratoires, d'un générateur d'oxygène, d'une commande d'attitude, de trois hublots et de moteurs lui permettant changements et rehaussements d'orbite, il pourra abriter un équipage de trois personnes.

Suivant Bigelow, bien que ce modèle ne soit que l'amorce d'une version définitive qui sera lancée par la suite, Sundancer offrira tout de même 180 mètres cubes de volume habitable.

Après son lancement à vide, Sundancer exigera de six à neuf mois de vérifications de tous ses systèmes de bord. Ensuite, déclare Bigelow, "Sundancer pourra rester en orbite de façon autonome durant plusieurs années, rendues nécessaires car il n'existe actuellement aucun vaisseau spatial privé pour envoyer des hommes à sa poursuite".

Au cours du même colloque, Bigelow et Lockheed Martin ont annoncé qu'ils étudient conjointement la possibilité de qualifier l'Atlas 5 pour le vol humain. "Nous apprécions beaucoup de pouvoir travailler avec l'entreprise innovatrice Bigelow Aerospace pour évaluer les possibilités du tourisme spatial et déterminer si l'Atlas pourrait être partie prenante dans ce secteur", a déclaré George Sowers, directeur des programmes avancés de Lockheed Martin.

Lors d'une conférence faisant suite au colloque, George Sowers a indiqué que l'Atlas 5 faisait déjà l'objet d'études de la part de la NASA en vue de sa qualification pour des vols humains. Cependant, Bigelow et Sowers ajoutent que même si cette fusée 5 était qualifiée, une capsule spatiale habitée resterait encore à construire.

Le but de Bigelow est de disposer d'une station spatiale commerciale en orbite dès 2012. Dès que Sundancer serait à poste, un module de propulsion serait lancé, qui s'y amarrerait automatiquement et fournirait des capacités de manoeuvre supplémentaires. Ensuite, un module plus important, le BA-330, rejoindrait l'ensemble afin de constituer une station privée permanente.

L'hôtel spatial projeté par Bigelow Aerospace
Cela vous intéressera aussi